Ecoutez Radio Sputnik
International

Moscou craint que l'arme libyenne ne tombe entre les mains des terroristes

International
URL courte
Libye: sanctions contre Kadhafi (800)
0300

Moscou craint que, dans le contexte du chaos général en Libye, des armes, tant des armements conventionnels que des matériaux nucléaires, ne se retrouvent entre les mains des terroristes, a déclaré à RIA Novosti Ilia Rogatchev, du ministère russe des Affaires étrangères.

Moscou craint que, dans le contexte du chaos général en Libye, des armes, tant des armements conventionnels que des matériaux nucléaires, ne se retrouvent entre les mains des terroristes, a déclaré mercredi à RIA Novosti Ilia Rogatchev, du ministère russe des Affaires étrangères.

"Tous chaos (…) est dangereux. Encore au début du conflit libyen, quand les stocks d'armes libyens avaient été partiellement pillés, la Russie a averti que ces armements ne manqueraient pas de tomber entre les mains des terroristes", a rappelé le diplomate.

Et d'ajouter que l'AQMI (Al-Qaïda au Maghreb islamique) était particulièrement dangereuse à cet égard.

Auparavant, Olli Heinonen, responsable des inspections de sécurité nucléaire de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) dans le monde jusqu'à l'an passé, avait exhorté les rebelles libyens à assurer la sûreté des matériaux radioactifs.

"Des craintes concernant la sécurité nucléaire subsistent", a constaté l'ancien vice-directeur général de l'AIEA.

Selon lui, le matériel nucléaire stocké à Tadjoura, près de Tripoli, "pourrait, s'il atterrit dans de mauvaises mains, être employé pour fabriquer des bombes sales".

Le centre de recherche de Tadjoura abrite des stocks d'uranium et d'autres matériaux pouvant composer des bombes sales nucléaires.

Dossier:
Libye: sanctions contre Kadhafi (800)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres