Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire iranien: Téhéran se dit prêt à revenir à la table des négociations

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    L'Iran est prêt à relancer les négociations avec les Six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne), ont annoncé lundi les médias occidentaux se référant au président du parlement iranien, Ali Larijani.

    L'Iran est prêt à relancer les négociations avec les Six médiateurs internationaux sur son programme nucléaire (Russie, États-Unis, Grande-Bretagne, France, Chine et Allemagne), ont annoncé lundi les médias occidentaux se référant au président du parlement iranien, Ali Larijani.

    "Nous avons toujours déclaré notre disponibilité pour un dialogue réel, mais nous n'avons pas le temps de plaisanter. (…) Il faut que ces négociations interviennent dans un cadre équilibré", a-t-il déclaré, cité par la presse.

    Vendredi dernier, la chef de la diplomatie européenne, Catherine Ashton, a annoncé que les négociations pourraient reprendre si Téhéran était prêt à mener des discussions constructives sur la question nucléaire.

    Les Etats-Unis et certains autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil. Téhéran rejette ces accusations, affirmant que ses recherches nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

    Ces dernières années, le Conseil de sécurité de l'Onu a adopté une série de résolutions portant sur le dossier nucléaire iranien. Ainsi, la résolution 1929 du 9 juin 2010 prévoit des sanctions contre les banques iraniennes soupçonnées de financer les programmes nucléaire ou balistique de Téhéran.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    Nucléaire iranien: Téhéran réagit aux allégations de Macron
    Le leader spirituel iranien cite la condition du retrait de l’accord sur le nucléaire
    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik