Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou espère que Viktor Bout fera appel

    International
    URL courte
    L'affaire Viktor Bout (116)
    0 01

    La Russie espère que l'entrepreneur russe Viktor Bout, reconnu coupable de trafic d'armes mercredi, fera appel du jugement prononcé par la justice américaine, a déclaré le porte-parole du la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

    La Russie espère que l'entrepreneur russe Viktor Bout, reconnu coupable de trafic d'armes mercredi, fera appel du jugement prononcé par la justice américaine, a déclaré le porte-parole du la diplomatie russe Alexandre Loukachevitch.

    "Nous allons voir comment les choses évoluent. Nous espérons vivement qu'un appel sera interjeté dans les délais impartis", a déclaré le responsable.

    Viktor Bout a été arrêté en 2008 dans un hôtel de la capitale thaïlandaise, Bangkok, pour avoir essayé de vendre un arsenal de fusils et de missiles air-surface à des agents secrets américains se faisant passer pour des guérilleros des Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), organisation qualifiée de terroriste par Washington.

    Le 16 novembre 2010, Viktor Bout, qui rejette toutes les accusations portées à son encontre, a été extradé aux Etats-Unis après une longue bataille judiciaire russo-américaine, ce qui a provoqué de vives protestations de Moscou.

    Mercredi, M.Bout a été reconnu coupable par un jury fédéral de tous les chefs d'accusation qui pesaient contre lui, notamment d'avoir voulu vendre un arsenal de fusils et missiles digne d'une armée et destiné à tuer des Américains. Il est passible d'une peine comprise entre 25 ans de prison et la perpétuité.

    Le ministère russe des Affaires étrangères a indiqué jeudi que le déroulement du procès de Viktor Bout remettait en question les fondements mêmes de l'accusation et le verdict.

    C'est pourquoi le ministère a annoncé pour sa volonté d'obtenir l'extradition de M.Bout vers la Russie.

    Dossier:
    L'affaire Viktor Bout (116)

    Lire aussi:

    Un Américain avoue avoir voulu vendre des infos secrètes à un faux agent russe
    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Fi des sanctions US: contacts entre l’industrie de défense russe et les pays étrangers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik