Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Kouriles: Medvedev invite les investisseurs japonais

    International
    URL courte
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)
    0 0 0

    La Russie invite les investisseurs japonais à participer au développement conjoint des Kouriles du Sud, a indiqué à Khabarovsk le président russe Dmitri Medvedev.

    La Russie invite les investisseurs japonais à participer au développement conjoint des Kouriles du Sud, a indiqué vendredi à Khabarovsk le président russe Dmitri Medvedev.

    "Nous avons dit maintes fois à nos collègues nippons: venez, investissez, vous pouvez y avoir des entreprises dans lesquelles travailleront des Japonais. C'est précisément en cela que consiste une exploitation commune de ces îles", a déclaré le chef de l'Etat devant les représentants des médias des régions fédérales de Sibérie et d'Extrême-Orient.

    "Mais (les Japonais) adoptent une tout autre position, en disant: réglez d'abord la question (de l'appartenance des îles, ndlr), et après nous investirons. Cela n'ira pas comme ça", a dit M.Medvedev.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Rattachées à l'Union soviétique à la fin de la Seconde Guerre mondiale en vertu d'accords internationaux, les Kouriles du Sud (Shikotan, Itouroup, Kounachir et Habomai), les "Territoires du Nord" selon les Japonais, constituent la pomme de discorde entre Tokyo et Moscou. Le Japon estime que ces îles ont été occupées illégalement et considère leur restitution comme la condition sine qua non de la signature d'un traité de paix avec la Russie. Tokyo n'admet pas de compromis sur cette question, ce qui envenime les relations bilatérales jusqu'à nos jours.

    Dossier:
    Kouriles: tension entre la Russie et le Japon (166)

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Shinzo Abe précise quand l’accord de paix entre Moscou et Tokyo sera conclu
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik