Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Bouclier antimissile: l'Otan étudie les déclarations de Medvedev (officiel)

    International
    URL courte
    0 1 0 0

    L'Otan étudie attentivement la déclaration du président Dmitri Medvedev sur le système de défense antimissile, a annoncé mercredi la porte-parole de l'Alliance, Oana Lungescu.

    L'Otan étudie attentivement la déclaration du président Dmitri Medvedev sur le système de défense antimissile, a annoncé mercredi la porte-parole de l'Alliance, Oana Lungescu.

    "Nous avons pris note de la déclaration de M. Medvedev et nous allons l'étudier attentivement", a-t-elle déclaré à RIA Novosti.

    Selon Mme Lungescu, "l'Otan salue les paroles du président Medvedev, selon lesquelles la Russie ne ferme la porte ni au dialogue avec les Etats-Unis et l'Otan sur le système de défense antimissile, ni à la coopération concrète dans ce domaine".

    Le chef de l'Etat russe a fait savoir mercredi que les mesures mises en œuvre par la Russie en réaction au déploiement du système de défense antimissile américain en Europe seraient "raisonnables et appropriées", mais qu'elles n'empêcheraient pas de poursuivre les négociations.

    En novembre 2010, la Russie et l'Otan ont convenu de coopérer en vue de créer un système conjoint de défense antimissile en Europe. Cependant, Moscou et Washington n'arrivent toujours pas à s'entendre sur l'architecture de ce système.

    Les Etats-Unis ont déclaré à plusieurs reprises que le bouclier antimissile en cours d'implantation en Europe ne constituerait pas une menace pour la Russie. Moscou juge cette déclaration insuffisante et insiste sur la conclusion d'un accord contraignant garantissant que ce bouclier ne sera pas dirigé contre ses forces de dissuasion nucléaire.

    Lire aussi:

    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Moscou: le bouclier antimissile US sur le territoire de ses alliés crée une menace
    USA: développer les systèmes antimissile pour utiliser à moindre coût l’arme nucléaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik