Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Moscou dénonce le soutien US à certaines forces politiques russes

    International
    URL courte
    Russie: élections parlementaires 2011 (155)
    0 0 0

    Commentant la remarque critique de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton sur les récentes élections législatives en Russie, le président de la commission des affaires internationales de la Douma, Konstantin Kossatchev, a mis en garde Washington contre un soutien direct à certaines forces politiques russes.

    Commentant la remarque critique de la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton sur les récentes élections législatives en Russie, le président de la commission des affaires internationales de la Douma, Konstantin Kossatchev, a mis en garde Washington contre un soutien direct à certaines forces politiques russes.

    Lors de la réunion des chefs de diplomatie de l'OSCE, tenue le 6 décembre à Vilnius, Mme Clinton a déclaré que ces élections n'étaient "ni libres ni justes".

    "Inutile de dire que cette déclaration ne contribue pas à améliorer l'ambiance dans nos relations", a affirmé M. Kossatchev.

    "Si la partie américaine tente de soutenir directement ceux que Mme Clinton qualifie de «démocrates», notre réaction sera forte et conséquente", a-t-il affirmé, ajoutant que les élections législatives constituaient une affaire intérieure de la Russie.

    "Seuls les avis des observateurs invités conformément aux engagements internationaux de Moscou sont légitimes pour notre pays", a souligné le député.

    Après avoir rappelé que les missions d'observation avaient déjà publié leurs conclusions préliminaires, il a indiqué que la déclaration de la secrétaire d'Etat américaine avait visiblement pour but d'inviter les observateurs à "émettre définitivement un avis défavorable".

    Les missions d'observation européennes ont en effet constaté lundi des cas de fraude, dont l'introduction de bulletins fictifs dans les urnes de certains bureaux de vote et des comportements visant à entraver l'activité des observateurs.


    Dans le même temps, elles ont fortement apprécié le déroulement du scrutin, soulignant que leurs remarques revêtaient un caractère principalement technique. Ainsi, d'après l'observateur polonais et directeur du Centre européen d'analyse géopolitique, Mateusz Piskorski, les irrégularités constatées n'ont pas pu influer sur les résultats des élections.

    Dossier:
    Russie: élections parlementaires 2011 (155)

    Lire aussi:

    La présidentielle russe vue par des observateurs internationaux
    La presse française a-t-elle bien observé les observateurs des élections russes?
    La présidentielle russe vue par un ancien ministre marocain
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik