Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: les décisions de la Ligue arabe, prélude à la fin du régime d'Assad (CNS)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 0 0

    Les décisions adoptées par la Ligue arabe sur le règlement de la crise en Syrie marquent un premier pas vers la fin du régime du président Bachar al-Assad, a estimé Burhan Ghalioun, président du Conseil national syrien (CNS, opposition), cité par l'agence MENA.

    Les décisions adoptées par la Ligue arabe sur le règlement de la crise en Syrie marquent un premier pas vers la fin du régime du président Bachar al-Assad, a estimé lundi Burhan Ghalioun, président du Conseil national syrien (CNS, opposition), cité par l'agence MENA.

    "Le document adopté par la Ligue arabe peut être considéré comme une première étape dans la construction d'une potence, sur laquelle sera pendu le régime syrien en place", a déclaré l'opposant.

    Selon ce dernier, le monde a déjà compris depuis longtemps que le régime d'Assad était "absolument sans scrupules et qu'il était prêt à payer n'importe quel prix pour se maintenir au pouvoir".

    Réunis dimanche 12 février au Caire, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont examiné un projet de résolution appelant notamment l'Onu à envoyer des casques bleus en Syrie et prévoyant la fin de la mission des observateurs arabes dans le pays.

    La Ligue a également invité la communauté internationale à prendre toutes les mesures nécessaires afin de renforcer les sanctions économiques contre Damas et à apporter un soutien politique et économique à l'opposition.

    Le projet de résolution prône également "la fin de toute coopération diplomatique" avec le régime syrien.

    Depuis dix mois, le régime syrien fait face à une contestation populaire sans précédent. Selon les Nations unies, la confrontation entre forces gouvernementales et protestataires a déjà fait plus de 5.000 morts. Damas dément ce chiffre et affirme que le pays est en proie à des bandes armées financées depuis l'étranger, qui ont tué plus de 2.000 militaires et policiers.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    Le retour de la Syrie dans la Ligue arabe?
    L’Iran dévoile l’origine de tous les différends au Proche-Orient
    Comment les pays arabes peuvent «punir» les USA par leurs sanctions
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik