Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Cessez-le-feu en Syrie: aucun affrontement signalé (médias)

    International
    URL courte
    Contestation en Syrie (1168)
    0 02

    Aucun affrontement entre les forces gouvernementales et l'opposition n'a été signalé en Syrie depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu (03h00 UTC du 12 avril) prévu par le plan de Kofi Annan, rapportent jeudi les médias internationaux.

    Aucun affrontement entre les forces gouvernementales et l'opposition n'a été signalé en Syrie depuis l'entrée en vigueur du cessez-le-feu (03h00 UTC le 12 avril) prévu par le plan de Kofi Annan, rapportent jeudi les médias internationaux.

    Cependant, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des explosions ont été entendues dans la ville de Zabadani (sud-est), ces affirmations n'ayant pas été confirmées par d'autres sources.

    Les médias occidentaux publient régulièrement les informations fournies par l'OSDH, qui est vivement critiqué par la diplomatie russe. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, cette ONG comprend seulement deux employés (directeur et secrétaire), et son chef Rami Abderrahman, résidant à Londres, n'a même pas terminé ses études secondaires.

    Le cessez-le-feu a été instauré dans le pays le 12 avril à 06h00 heure locale (03h00 UTC), conformément au plan de règlement de la crise syrienne proposé par l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie, Kofi Annan. Le plan prévoit en outre le lancement d'un dialogue politique, le retrait des forces gouvernementales des villes syriennes, et réaffirme la nécessité de libérer les prisonniers politiques et de fournir une aide humanitaire aux régions affectées par les combats.

    Dossier:
    Contestation en Syrie (1168)

    Lire aussi:

    La Russie dément les informations sur un raid présumé contre un village syrien
    La Défense russe dément avoir frappé des localités d'Idlib en Syrie
    Lavrov exhorte Tillerson à empêcher les provocations contre l’armée de Damas
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik