Ecoutez Radio Sputnik
    International

    OTAN/réunion sur l'Afghanistan: décision de Moscou prochainement

    International
    URL courte
    Situation en Afghanistan (730)
    0 0 0

    La Russie annoncera prochainement si elle participera ou non à la rencontre élargie de l'OTAN sur l'Afghanistan qui se tiendra le 21 mai à Chicago, a annoncé le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    La Russie annoncera prochainement si elle participera ou non à la rencontre élargie de l'OTAN sur l'Afghanistan qui se tiendra le 21 mai à Chicago, a annoncé jeudi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    "Nous devons comprendre s'il s'agit d'une invitation isolée ou de la disposition de l'Alliance de toujours accueillir les Russes à ces rencontres. Pour le moment, nous n'avons pas reçu de réponse. Nous examinerons l'invitation dans ce contexte et donnerons prochainement une réponse", a indiqué M.Loukachevitch.

    Le secrétaire général de l'OTAN Anders Fogh Rasmussen a récemment déclaré que l'Alliance avait invité Moscou à participer à une rencontre élargie sur l'Afghanistan qui se déroulerait en marge du sommet de l'OTAN à Chicago.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déjà indiqué que Moscou ne pouvait pas donner immédiatement de réponse, parce qu'elle voulait savoir si sa participation à ces rencontres serait régulière. Selon le ministre, la Russie souhaite depuis cinq ou six ans être invitée aux réunions régulières des pays membres des contingents de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) dirigée par l'OTAN.

    La Russie a autorisé le transit de frets de l'OTAN vers l'Afghanistan pas son territoire et estime que sa contribution au fonctionnement de l'ISAF est aussi importante que celle des pays qui ont dépêché leurs officiers en Afghanistan, obtenant ainsi le droit d'assister aux rencontres de l'OTAN concernant ce pays, selon le ministre.

    Dossier:
    Situation en Afghanistan (730)

    Lire aussi:

    Comment bien dormir? Demandez-le au secrétaire général de l'Otan... ou pas
    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    L'Otan veut plus de soldats britanniques en Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik