Ecoutez Radio Sputnik
International

Paris dénonce les programmes nucléaire et balistique iraniens

International
URL courte
Conférence sur la défense antimissile à Moscou (24)
0700

La France conteste l'opinion de la Russie selon laquelle le programme balistique iranien ne constitue aucune menace pour l'Europe et les Etats-Unis, a déclaré jeudi Michel Miraillet, directeur chargé des affaires stratégiques au ministère français de la Défense, lors de la conférence sur la défense antimissile à Moscou.

La France conteste l'opinion de la Russie selon laquelle le programme balistique iranien ne constitue aucune menace pour l'Europe et les Etats-Unis, a déclaré jeudi Michel Miraillet, directeur chargé des affaires stratégiques au ministère français de la Défense, lors de la conférence sur la défense antimissile à Moscou.

"Nous connaissons bien la position de la Russie sur l'Iran. La Russie estime que le programme balistique iranien ne menace ni l'Europe ni les Etats-Unis et que l'Iran développe son programme nucléaire à des fins strictement pacifiques. La Russie considère donc que l'Iran constitue un certain risque, mais pas une menace pour l'Europe (We are fully aware of Russia views on Iran: Firstly: Iran's ballistic missile program threatens neither Europe nor the United States. Secondly: the Iranian nuclear program is developed for civil applications only. Therefore, Russia considers Iran is a risk not a threat for Europe)", a affirmé M. Miraillet.

Selon ce dernier, plusieurs facteurs doivent nécessairement être pris en compte:

"L'Iran développe depuis des années des missiles balistiques dont la portée ne cesse de croître (Iran has been developing for years ballistic missiles with increasing ranges). L'Iran augmente constamment ses stocks qui comptent maintenant plusieurs centaines de missiles (Iran is increasing its inventory, witch includes nowadays more than several hundred missiles)", a constaté l'expert français.

"L'Iran a en outre conçu son propre type de missile à deux étages utilisant du combustible solide. Sa portée théorique atteint 2.200 km. La République islamique s'est également montrée capable de lancer des missiles de différentes portées. Il ne faut pas non plus oublier que l'Iran développe son programme balistique en violation des résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu (Iran developed ingeniously a new type of bi-staged solid-propelled missile. Its theoretical range is 2.200 km. And one must bear in mind that Iran pursues the development of its ballistic missile program in violation of UNSC resolutions)", a constaté M. Miraillet.

En février 2010, l'Iran a lancé son premier satellite. A cet effet, il a utilisé une fusée porteuse à deux étages qui pourrait servir à la construction de missiles balistiques intercontinentaux.

"Il est aujourd'hui clair que l'Iran développe son programme nucléaire à des fins militaires. Et ce, en violation de six résolutions du Conseil de sécurité de l'Onu. Téhéran n'a pas adopté la décision stratégique de renoncer à ses ambitions nucléaires. (It's clear today that Iran is developing a nuclear weapons oriented program. It is doing so in violation of six resolutions of the Security Council. Iran has failed to take the strategic decision to give up its nuclear weapons ambitions by complying with UNSC resolutions)", a déclaré le responsable français.

Selon lui, Téhéran "possède déjà ou est sur le point d'obtenir la capacité nécessaire pour créer une ogive nucléaire", a conclu le directeur chargé des affaires stratégiques au ministère français de la Défense.

Dossier:
Conférence sur la défense antimissile à Moscou (24)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres