Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les chefs de la diplomatie européenne parlent Syrie, Ukraine et Russie

    International
    URL courte
    0 0 0 0

    Les chefs de la diplomatie des 27 pays membres de l'Union européenne se réuniront lundi à Bruxelles pour évoquer d'éventuelles sanctions contre la Syrie, la mise au point d'une position conjointe sur la situation liée à l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, ainsi que les relations avec la Russie.

    Les chefs de la diplomatie des 27 pays membres de l'Union européenne se réuniront lundi à Bruxelles pour évoquer d'éventuelles sanctions contre la Syrie, la mise au point d'une position conjointe sur la situation liée à l'ex-première ministre ukrainienne Ioulia Timochenko, ainsi que les relations avec la Russie.

    Lors de la réunion, un 15e train de sanctions pourrait être adopté à l'encontre de la Syrie, théâtre de violents affrontements depuis le 15 mars 2011. Le document prévoit notamment le gel des avoirs européens de trois Syriens et de deux compagnies soupçonnés d'avoir financé le régime du président Bachar el-Assad.

    Les chefs de la diplomatie de l'UE pourraient également concerter la position des Etats membres sur le boycott des matchs de l'Euro 2012 de football programmés en Ukraine, sur fond de scandale lié à l'ex-première ministre Ioulia Timochenko, en prison depuis août 2011. Mme Timochenko a été condamnée en octobre à sept ans de prison pour avoir signé en 2009 avec la Russie des accords gaziers jugés désavantageux pour le pays, alors qu'elle était chef du gouvernement. Un nouveau scandale a été provoqué par les informations selon lesquelles elle aurait subi des violences en prison. L'UE et les Etats-Unis qualifient de politiquement motivées les poursuites pénales de Mme Timochenko. Les autorités ukrainiennes démentent quant à elles ces accusations.

    Les ministres évoqueront les préparatifs du prochain sommet Russie-UE à la lumière de l'investiture présidentielle de Vladimir Poutine.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik