Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un général syrien déserteur en route vers Paris (Fabius)

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 0 0

    Lors de la conférence des Amis du peuple syrien, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a confirmé que le général syrien Mounaf Tlass, qui a fait défection, se dirigeait vers Paris où réside son père, rapportent vendredi des médias internationaux.

    Lors de la conférence des Amis du peuple syrien, le chef de la diplomatie française Laurent Fabius a confirmé que le général syrien Mounaf Tlass, qui a fait défection, se dirigeait vers Paris où réside son père, rapportent vendredi des médias internationaux.

    "Il se dirige vers Paris", a déclaré M.Fabius après avoir confirmé la défection du haut gradé de l'armée syrienne.

    Général dans la Garde républicaine, unité d'élite chargée de la protection du régime, Mounaf Tlass est le fils du général Moustapha Tlass, 80 ans, ancien ministre de la Défense (1972-2004) et ami de longue date de Hafez al-Assad, père de l'actuel chef de l'Etat syrien.

    Selon les médias turcs, quelque 700 déserteurs militaires de Syrie, y compris plus d'une vingtaine de généraux, sont actuellement en Turquie.

    Depuis la mi-mars 2011, la Syrie est en proie à une vague de contestation du régime en place. Selon l'Onu, les affrontements ont déjà fait plus de 12.000 victimes parmi les civils et les militaires. Un cessez-le-feu a été décrété dans le pays en avril dernier, en vertu du plan de l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe Kofi Annan. Toutefois, les parties adverses font régulièrement état de nouveaux affrontements et victimes.

     

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Affaire Lafarge: «si le Quai d’Orsay savait, Fabius est une potiche ou un menteur»
    L'ex-secrétaire général de l’Onu et prix Nobel de la paix Kofi Annan décède à 80 ans
    Vladimir Poutine rend hommage à l'ex-secrétaire général de l'Onu Kofi Annan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik