Ecoutez Radio Sputnik
    Conflit en Transnistrie, 1992

    La Transnistrie instaure une fête du soldat de la paix

    © Sputnik. V. Chistiakov
    International
    URL courte
    0 0 0

    La république autoproclamée de Transnistrie (située sur le territoire moldave) instaura une fête du soldat de la paix qui sera fêtée le 28 juillet conformément à un décret signé jeudi par le président de la république autoproclamée Evgueni Chevtchouk, a annoncé le service de presse du président.

    La république autoproclamée de Transnistrie (située sur le territoire moldave) instaura une fête du soldat de la paix qui sera fêtée le 28 juillet conformément à un décret signé jeudi par le président de la république autoproclamée Evgueni Chevtchouk, a annoncé le service de presse du président.

    M.Chevtchouk a pris cette décision "compte tenu de l'importance historique de l'introduction du contingent de paix russe en Transnistrie en vertu de l'accord du 21 juillet 1992, qui a sauvé les vies des milliers de Transnistriens", selon le document.

    Selon le même décret, un monument aux soldats de la paix sera inauguré dans la ville de Bendery et un pont sur le Dniestr sera baptisé "Pont des soldats de la paix russes" à l'occasion du 20e anniversaire de l'entrée du contingent de paix russe en Transnistrie.

    Cette année, la Transnistrie célèbre le 20e anniversaire de la mission de paix russe dans cette région. Le contingent de paix comprend actuellement 402 militaires russes, 492 soldats transnistriens, 355 militaires moldaves et 10 observateurs militaires ukrainiens. Quinze postes de contrôle sont aménagés dans les secteurs clés de la zone de sécurité.

    La république autoproclamée souhaite se séparer de la Moldavie, tandis que Chisinau s'y oppose et lui propose une large autonomie.

    Le conflit transnistrien a éclaté en 1992, un an après la chute de l'URSS et deux ans après que plusieurs régions moldaves de la rive gauche du Dniestr ont proclamé la République moldave de Transnistrie avec Tiraspol comme capitale. A l'époque, les régions sécessionnistes étaient alarmées par les déclarations des milieux radicaux de Chisinau sur le rattachement possible de la Moldavie à la Roumanie.

    Les autorités moldaves ont tenté d'introduire des troupes dans la république autoproclamée. Les combats entre la Moldavie et la Transnistrie ont cessé le 21 juillet 1992.  Conformément à un accord signé par le président russe de l'époque Boris Eltsine et son homologue moldave Mircea Snegur, un contingent de paix russe a entamé sa mission dans cette région. La Moldavie a perdu le contrôle de la Transnistrie.

    Lire aussi:

    Le président moldave espère que le conflit diplomatique avec la Russie n'ira pas plus loin
    Le président moldave veut maintenir le contingent de la paix sous les auspices de Moscou
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik