Ecoutez Radio Sputnik
    Poste de contrôle des troupes de défense antiaérienne

    Bouclier antimissile: réélu, Obama maintiendra le projet

    © RIA Novosti . Sergey Guneev © Sputnik . Mikhail Fomichev
    1 / 2
    International
    URL courte
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)
    0 0 0

    En cas de réélection, le président Barack Obama ne renoncera en aucun cas à la mise en place d'un bouclier antimissile en Europe et poursuivra les tentatives de coopérer avec la Russie sur ce projet, lit-on dans un document publié dans la nuit de lundi à mardi par le Parti démocrate américain.

    En cas de réélection, le président Barack Obama ne renoncera en aucun cas à la mise en place d'un bouclier antimissile en Europe et poursuivra les tentatives de coopérer avec la Russie sur ce projet, lit-on dans un document publié dans la nuit de lundi à mardi par le Parti démocrate américain.

    "Le président travaille sur la création d'un bouclier antimissile en Europe qui puisse protéger aussi bien l'Europe que les Etats-Unis contre les menaces émanant de l'Iran ou d'autres pays. Nous croyons que les Etats-Unis et la Russie peuvent coopérer dans le domaine du bouclier, mais en même temps, nous avons déjà fait comprendre sans équivoque que nous progresserions dans la création de ce système", indique le document.

    L'Otan envisage d'unifier les éléments existants des systèmes de défense antimissile des pays membres, ainsi que d'utiliser les éléments du bouclier antimissile américain déployés en Europe. Il s'agit notamment d'un radar en Turquie, des bases de missiles intercepteurs SM-3 en Roumanie et en Pologne, des navires anti-missiles de la Marine américaine stationnés dans le port espagnol de Rota et de radars installés sur des navires de guerre néerlandais.

    Préoccupée par ces projets, la Russie exige des garanties juridiques attestant que le futur système de défense antimissile ne sera pas dirigé contre ses forces stratégiques. Par ailleurs, Moscou a prévenu ses partenaires occidentaux qu'il serait obligé de prendre des mesures diplomatiques, militaires et techniques, en cas d'échec des négociations sur le bouclier antimissile. Il pourrait notamment déployer des missiles sol-air Iskander dans la région de Kaliningrad, enclavée entre la Lituanie et la Pologne.

     

    Dossier:
    Bouclier antimissile américain en Europe (577)

    Lire aussi:

    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Moscou promet de ne pas rester les bras croisés face au bouclier US en Europe
    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik