Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Affaire Litvinenko: Moscou entend participer au procès

    International
    URL courte
    Affaire Litvinenko (169)
    0 11

    Le Comité d'enquête de Russie a réaffirmé son intention de prendre part au procès britannique sur le meurtre de l'ex-officier du Service fédéral russe de sécurité (FSB) Alexandre Litvinenko commis à Londres en 2006, indique un communiqué mis en ligne vendredi sur le site du Comité d'enquête.

    Le Comité d'enquête de Russie a réaffirmé son intention de prendre part au procès britannique sur le meurtre de l'ex-officier du Service fédéral russe de sécurité (FSB) Alexandre Litvinenko commis à Londres en 2006, indique un communiqué mis en ligne vendredi sur le site du Comité d'enquête.

    Lors de l'audience tenue jeudi préalablement à l'examen du dossier sur le fond, le représentant du ministère public Hugh Davies a annoncé que la cour avait reçu une lettre du Comité d'enquête qui spécifiait son intention de prendre part au procès et que cette requête était en cours d'examen.

    "Il a été annoncé que le Comité d'enquête de Russie envisageait de s'engager dans le procès en qualité de partie intéressée conformément aux règles régissant la procédure d'enquête du coroner", indique le communiqué. 

    A cet effet, le Comité présentera prochainement à la cour britannique une "requête visant à lui accorder le statut procédural afin qu'il puisse aider la cour à effectuer un examen multiforme, détaillé et objectif de l'affaire", souligne le communiqué.

    Exilé au Royaume-Uni en 2000 et naturalisé Britannique en 2006, Alexandre Litvinenko est décédé à Londres le 23 novembre de la même année. Il a subi un malaise après avoir pris du thé à l'hôtel Millenium de Londres en compagnie de ses anciens collègues, les ex-officiers du FSB Andreï Lougovoï et Dmitri Kovtoun.

    Des spécialistes britanniques ont affirmé avoir découvert dans le corps du défunt du polonium-210, matière hautement radioactive. Or, l'instruction n'a jusqu'à présent fourni aucune preuve attestant que Litvinenko avait été empoisonné avec du polonium fabriqué en Russie. Les résultats officiels de l'autopsie n'ont jamais été publiés.
     
    Les autorités britanniques soupçonnent Andreï Lougovoï d'être l'auteur du crime.

    Lors de l'audience préliminaire qui a eu lieu jeudi, Me Ben Emmerson, avocat de la veuve de Litvinenko, Marina, a fait savoir que le défunt travaillait pour les services secrets britanniques et espagnols.

    Dossier:
    Affaire Litvinenko (169)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik