Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Brahimi pour une transition vers un régime parlementaire

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 2 0 0

    En Syrie, le régime présidentiel actuel peut être facilement substitué par un régime parlementaire, considère l'émissaire spécial de l'Onu et de la Ligue arabe pour ce pays proche-oriental Lakhdar Brahimi.

    En Syrie, le régime présidentiel actuel peut être facilement substitué par un régime parlementaire, considère l'émissaire spécial de l'Onu et de la Ligue arabe pour ce pays proche-oriental Lakhdar Brahimi.

    "Compte tenu de ce que j'ai entendu à Damas et ailleurs, il ne sera pas très difficile de se mettre d'accord pour remplacer le régime présidentiel actuel par un système parlementaire", a indiqué M.Brahimi, cité dans un communiqué dressant le bilan d'une réunion du Conseil de sécurité tenue cette semaine à huis clos. 

    L'émissaire a déclaré avoir noté une nouvelle tendance en Syrie: tout en insistant sur leurs conditions, les deux parties en conflit évoquent la nécessité d'un "règlement politique".

    D'après M.Brahimi, Damas exige avant tout que l'on "mette fin au complot étranger dirigé contre la Syrie ainsi qu'au financement des insurgés armés", et que les troupes antigouvernementales, perçues par les autorités comme des terroristes, déposent les armes.

    De son côté, l'opposition exige que le président Bachar el-Assad abdique "immédiatement ou dans les plus brefs délais".

    Dans ce contexte, M.Brahimi a proposé aux deux parties en conflit de se réunir à l'étranger pour discuter du règlement syrien selon un calendrier bien défini.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Syrie: le processus de paix est impossible sans Assad
    Accord russo-américain: les USA «encouragés» par le cessez-le-feu dans le sud-ouest syrien
    Bachar el-Assad s'est rendu en Russie pour rencontrer Vladimir Poutine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik