Ecoutez Radio Sputnik
    International

    FCE: la reprise des négociations impossible pour le moment (Moscou)

    International
    URL courte
    49e Conférence de Munich sur la sécurité (2013) (13)
    0 4 0 0

    Pour le moment, la Russie ne croit pas possible de reprendre les négociations sur le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (Traité FCE) et n'entend avancer dans l'immédiat aucune initiative en ce sens, a déclaré à Munich le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    Pour le moment, la Russie ne croit pas possible de reprendre les négociations sur le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (Traité FCE) et n'entend avancer dans l'immédiat aucune initiative en ce sens, a déclaré samedi à Munich le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov.

    "Compte tenu de la position de nos amis occidentaux, nous ne le ferons plus, mais attendrons plutôt des idées de la part de nos partenaires", a indiqué le ministre lors de la Conférence de Munich sur la sécurité.

    Et d'expliquer que Moscou n'admettait pas notamment l'exigence américaine de renoncer à la reconnaissance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, ainsi que l'article 5 de l'ancien Traité FCE limitant le déploiement de forces dans les "flancs".

    Signé le 19 décembre 1990 à Paris par 16 Etats membres de l'Otan et 6 Etats membres du Traité de Varsovie, le Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) définissait les quantités d'armements conventionnels stationnés en Europe.

    En novembre 1999, le sommet de l'OSCE à Istanbul a donné lieu à la signature d'une version adaptée du traité, ratifiée par quatre pays seulement - la Russie, la Biélorussie, le Kazakhstan et l'Ukraine.

    La Géorgie et la Moldavie ont refusé de le ratifier, exigeant le retrait des troupes russes conformément aux Accords d'Istanbul qui avaient été signés parallèlement à l'Accord d'adaptation du Traité FCE. Pour cette raison les pays de l'Otan ont également bloqué l'entrée en vigueur du FCE adapté.

    Avec l'adhésion à l'Otan de plusieurs pays d'Europe orientale, le principe fondamental du Traité FCE relatif au maintien de l'équilibre des forces a perdu sa raison d'être, le fonctionnement du traité ne s'exerçant plus que sous forme d'échange d'information et d'inspections.

    En juillet 2007, le président russe Vladimir Poutine a suspendu par un décret l'application du Traité FCE arguant "des circonstances exceptionnelles mettant en péril la sécurité de la Russie et requérant des mesures urgentes". La Russie exige que tous les pays membres de l'Otan ratifient la version adaptée du traité FCE et procèdent à sa stricte application.

    Dossier:
    49e Conférence de Munich sur la sécurité (2013) (13)

    Lire aussi:

    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Traité INF: le retrait des USA déclencherait une déstabilisation politico-militaire totale
    Accusant les autres, les USA taisent leurs violations du traité Ciel ouvert
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik