Ecoutez Radio Sputnik
    International

    "Dialogue" sur le nucléaire: Téhéran méfiant envers Washington (ambassadeur)

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 301

    L'Iran ne croit pas que Washington soit prêt à mener des négociations directes avec Téhéran sur son programme nucléaire, a déclaré mercredi l'ambassadeur iranien à Moscou Sayed Mahmoud Reza Sajjadi.

    L'Iran ne croit pas que Washington soit prêt à mener des négociations directes avec Téhéran sur son programme nucléaire, a déclaré mercredi l'ambassadeur iranien à Moscou Sayed Mahmoud Reza Sajjadi.

    "Comme l'a déclaré à Munich notre ministre des Affaires étrangères, nous sommes favorables à la proposition faite par Joe Biden. Mais je vous demande: vous, les Russes, est-ce que vous croyez à ce que disent les Américains? Est-ce qu'ils ont vraiment poursuivi le "redémarrage" avec la Russie? Est-ce qu'ils ont répondu aux démarches entreprises par Moscou en vue d'établir la confiance entre la Russie et l'Occident?", s'est interrogé le diplomate lors d'une conférence de presse organisée à RIA Novosti.

    Auparavant, le vice-président américain Joseph Biden a annoncé que Washington était toujours disposé à dialoguer avec Téhéran sur son dossier nucléaire à condition qu'une telle rencontre ait un agenda concret.

    Les Etats-Unis, Israël et d'autres pays reprochent à l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert du programme nucléaire qu'il prétend réaliser à des fins pacifiques. Téhéran reconnaît enrichir de l'uranium à 20%, mais affirme que ses activités nucléaires ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

    Depuis 2003, les Six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien œuvrent conjointement avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) pour amener Téhéran à suspendre ses travaux d'enrichissement d'uranium susceptibles de mettre en danger le régime de non-prolifération nucléaire.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik