Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: Damas prêt au dialogue avec l'opposition sans conditions préalables

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 1 0 0

    Le gouvernement syrien se dit prêt au dialogue avec l'opposition mais sans condition préalable, a déclaré vendredi le ministre de l'Information syrien Omrane al-Zohbi à la télévision syrienne.

    Le gouvernement syrien se dit prêt au dialogue avec l'opposition mais sans condition préalable, a déclaré vendredi le ministre de l'Information syrien Omrane al-Zohbi à la télévision syrienne.

    "La porte est ouverte, la table de négociations est là, bienvenue à tout Syrien qui veut dialoguer avec nous (…). Quand on parle de dialogue, il s'agit d'un dialogue sans condition, qui n'exclue personne, mais si quelqu'un vient me dire "je veux dialoguer de cette question sinon je te tue", cela n'est pas un dialogue (...) il ne faut pas qu'il y ait de conditions préalables", a indiqué le ministre cité par les médias internationaux.

    Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Mokdad, en visite à Pékin, a rejeté le 7 février les conditions formulées par le chef de la Coalition nationale des forces de l'opposition syrienne Ahmed Moaz al-Khatib pour entamer un dialogue.

    Fin janvier dernier, M.Khatib s'est dit prêt à lancer des négociations avec les représentants du régime syrien n'ayant pas de "sang sur les mains" à condition de la libération de 160.000 détenus. Ensuite il a noté que Damas perdrait sa chance de lancer un dialogue s'il ne libérait pas toutes les femmes détenues en Syrie avant le 10 février.

    Le conflit entre les autorités et l'opposition armée en Syrie se poursuit depuis mars 2011. Selon l'ONU, il a déjà fait plus de 60.000 morts.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    Opération antiterroriste en Syrie: la phase finale a commencé
    Lavrov: les zones de désescalade n'ont pas pour but de morceler la Syrie
    Damas refuse de se rendre à Genève à cause des menaces américaines
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik