Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Tunisie: la veuve de l'opposant assassiné réclame la protection du gouvernement

    International
    URL courte
    0 110

    La veuve de Chokri Belaïd, opposant au pouvoir islamiste assassiné mercredi en Tunisie, a demandé le 9 février au ministère de l'Intérieur du pays d'assurer la protection de sa famille, rapporte dimanche la chaîne de télévision Al-Arabiya.

    La veuve de Chokri Belaïd, opposant au pouvoir islamiste assassiné mercredi en Tunisie, a demandé le 9 février au ministère de l'Intérieur du pays d'assurer la protection de sa famille, rapporte dimanche la chaîne de télévision Al-Arabiya.

    "Après l'assassinat de Chokri, je me suis adressée au ministère de l'Intérieur pour demander une protection officielle à moi et à mes deux filles. Si quoi que ce soit arrive à ma famille, j'en tiendrai le ministère de l'Intérieur pour responsable", a déclaré Basma Belaïd qui avait auparavant accusé les islamistes d'Ennahda d'avoir assassiné son époux.

    Le meurtre du leader de l'opposition laïque Chokri Belaïd, assassiné de quatre balles devant son domicile, a provoqué une vague de manifestations à Tunis et dans d'autres villes du pays. Mercredi soir, le premier ministre Hamadi Jebali a décidé de dissoudre le gouvernement pour former un cabinet d'unité nationale comprenant des technocrates.  

    Tenues vendredi, les funérailles de Chokri Belaïd ont rassemblé des dizaines de milliers de Tunisiens.

    Lire aussi:

    Les Frères musulmans empêchent la reprise des relations diplomatiques entre Tunis et Damas
    «Un complot vicieux»: Pyongyang accuse la CIA et Séoul de vouloir tuer Kim Jong-un
    Les Tunisiennes autorisées à se marier avec des non-musulmans
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik