Ecoutez Radio Sputnik
    Ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova

    La Russie et la France coopéreront dans la santé publique (ministre)

    © Sputnik. Vladimir Fedorenko
    International
    URL courte
    0 9 0 0

    La Russie et la France entendent promouvoir leur coopération en matière de santé publique, notamment dans la prévention des maladies non infectieuses, la recherche, l'enseignement et les innovations, a déclaré la ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova.

    La Russie et la France entendent promouvoir leur coopération en matière de santé publique, notamment dans la prévention des maladies non infectieuses, la recherche, l'enseignement et les innovations, a déclaré lundi à Paris la ministre russe de la Santé Veronika Skvortsova.

    "Il importe que la coopération internationale comporte des domaines prioritaires. Il faut notamment coopérer pour prévenir les maladies non infectieuses et former un espace global en matière de prévention", a indiqué Mme Skvortsova lors d'un forum russo-français pour les questions de santé publique.

    En 2010, Moscou a accueilli une conférence internationale pour les maladies non infectieuses qui a débouché sur la signature d'une déclaration de Moscou. Cette déclaration a servi de base à une déclaration politique de l'ONU, a rappelé Mme Skvortsova. Le ministère russe de la Santé publique envisage de promouvoir le dossier des maladies non infectieuses pendant la présidence russe du G20 en 2013 et du G8 en 2014, selon elle.

    "La Russie et la France pourraient également coopérer dans la recherche médicale et les innovations. Je considère que la création de nouveaux médicaments, de technologies cellulaires, d'interfaces cerveau-ordinateur peut intéresser nos deux pays", a poursuivi la ministre.

    "Nous sommes aussi reconnaissants à nos collègues français pour leur coopération dans la mise à jour des cursus de l'enseignement médical. A mon avis, la coopération dans ce domaine pourrait s'avérer très prometteuse", a conclu Mme Skvortsova.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik