Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Corée du Nord: Obama promet une riposte ferme

    International
    URL courte
    Nucléaire coréen (373)
    0 1 0 0

    Les provocations nord-coréennes ne resteront pas sans riposte de la part de la communauté internationale, a déclaré mardi soir à Washington le président américain Barack Obama.

    Les provocations nord-coréennes ne resteront pas sans riposte de la part de la communauté internationale, a déclaré mardi soir à Washington le président américain Barack Obama.

    "Des provocations similaires à celle que nous avons observée la nuit dernière conduiront à un plus grand isolement de la Corée du Nord. Nous tenons aux côtés de nos alliés, nous renforçons notre défense anti-missile, et nous conduisons la communauté internationale pour mener une action ferme en réponse à ces menaces", a indiqué le chef de la Maison Blanche dans son discours annuel devant le Congrès.

    Selon lui, Washington se réserve le droit d'initier une "riposte ferme" si Pyongyang ne met pas fin à ses démarches provocatrices.

    "Les Etats-Unis poursuivront leur lutte contre la prolifération d'armes dangereuses. Le régime nord-coréen doit comprendre que la seule voie possible pour assurer sa propre sécurité consiste à respecter les obligations internationales", a souligné le dirigeant US.

    La Corée du Nord a procédé mardi à son troisième test nucléaire, bravant les mises en garde de l'Onu, des Etats-Unis et de la Chine. Le régime de Pyongyang a affirmé avoir "réussi de façon parfaite" un essai nucléaire souterrain en faisant exploser une bombe "miniaturisée". La puissance de l'explosion dégagée par cet essai s'est élevée à cinq kilotonnes.

    Dossier:
    Nucléaire coréen (373)

    Lire aussi:

    Séoul ne renoncera pas à la dénucléarisation pacifique de la péninsule coréenne
    Macron appelle à la fermeté après le test nucléaire nord-coréen
    Trump n'exclut pas une riposte militaire contre la Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik