Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Egypte "en voie de reconnaître" l'indépendance du Kosovo

    International
    URL courte
    0 10

    Le Caire "est en voie de reconnaître" l'indépendance du Kosovo, a déclaré dimanche la conseillère du président égyptien Pakinam Hassan Khalil El Sharkawy sur son compte Facebook.

    Le Caire "est en voie de reconnaître" l'indépendance du Kosovo, a déclaré dimanche la conseillère du président égyptien Pakinam Hassan Khalil El Sharkawy sur son compte Facebook.

    "ll y a quelques minutes, lors d'une conférence de presse convoquée à l'issue de mon entretien avec le premier ministre kosovar  Hashim Thaçi j'ai déclaré que l'Egypte était sur la voie de reconnaître l'indépendance du Kosovo", a écrit la conseillère.
     
    Mme El-Sharkawy et le premier ministre kosovar sont arrivés à Pristina pour assister aux festivités du cinquième anniversaire de l'indépendance de cette république autoproclamée.

    "L'Egypte soutient l'adhésion du Kossovo aux organisations internationales dont la Banque mondiale et la Banque européenne pour la reconstruction et le développement", a déclaré la conseillère du président égyptien ajoutant que le Caire menait la politique de portes ouvertes à l'égard du Kosovo.

    Selon elle, "les deux pays sont en train d'établir des relations positives de compréhension mutuelle".

    Le 17 février 2008, les autorités albanaises du Kosovo, soutenues par les Etats-Unis et par certains pays membres de l'Union européenne, ont unilatéralement proclamé l'indépendance de cette province serbe. La Serbie conteste cette proclamation d'indépendance unilatérale et considère toujours le Kosovo comme sa province méridionale.

    Toutefois, près de 100 pays ont déjà reconnu la république autoproclamée.

    Lire aussi:

    Interpol vient de claquer une nouvelle fois la porte au nez du Kosovo
    Des paramilitaires albanais se dirigent vers le nord du Kosovo, selon le Président Vucic
    Le parlement kosovar a voté en faveur de la création d’une force armée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik