Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Israël n'exclut pas la possibilité d'une frappe contre l'Iran

    International
    URL courte
    Nucléaire iranien (2014) (1478)
    0 0 0

    Israël n'exclut pas la possibilité d'une frappe préventive sur l'Iran, a déclaré lundi le premier ministre Benjamin Netanyahu dans une interview à la chaîne de télévision américaine CBS.

    Israël n'exclut pas la possibilité d'une frappe préventive sur l'Iran, a déclaré lundi le premier ministre Benjamin Netanyahu dans une interview à la chaîne de télévision américaine CBS.

    "Nous sommes situés plus près de l'Iran que les Etats-Unis. Nous sommes plus vulnérables. Et nous devrons donc aborder la question de savoir comment arrêter l'Iran, peut-être avant les Etats-Unis", a indiqué M. Netanyahu.

    Selon lui, Téhéran approche de la "ligne rouge" pour la quantité d'uranium enrichi.

    "Ils se rapprochent de la ligne rouge. Ils ne l'ont pas encore franchie. Et il faut leur dire sans ambiguïté que cela ne sera pas toléré", a souligné le premier ministre.

    M. Netanyahu a en outre taclé le nouveau président iranien Hassan Rohani.

    "En Iran, il y a un nouveau président. Il critique son prédécesseur […] mais sa stratégie est d'être un loup déguisé en mouton: il sourit, tout en fabriquant la bombe", a souligné le chef du gouvernement israélien.

    D'après M. Netanyahou, l'Iran possède actuellement environ 190 kg d'uranium enrichi à 20%. Pour créer une bombe nucléaire, il en faut 250 kg.

    Dossier:
    Nucléaire iranien (2014) (1478)

    Lire aussi:

    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Netanyahou nomme un facteur de rapprochement entre les Arabes et les Israéliens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik