Ecoutez Radio Sputnik
International

Proche-Orient: une base britannique secrète pour surveiller Internet (médias)

International
URL courte
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (269)
0600

Les services secrets britanniques posséderaient une base de surveillance au Proche-Orient chargée d'écouter les appels téléphoniques et de surveiller le trafic Internet, écrit vendredi The Independent se référant aux documents fournis par l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.

Les services secrets britanniques posséderaient une base de surveillance au Proche-Orient chargée d'écouter les appels téléphoniques et de surveiller le trafic Internet, écrit vendredi The Independent se référant aux documents fournis par l'ex-agent de la CIA Edward Snowden.  

L'emplacement exact de la base n'a pas été divulgué. Toutefois, la source indique que l'équipement de la base secrète permet d'obtenir des informations directement à partir de câbles optiques sous-marins posés dans la région. Une fois recueillis, les informations sont transmises au Centre gouvernemental des communications (GCHQ).  

Cette information témoigne de l'extension du cercle des médias britanniques publiant les révélations de Snowden, ses divulgations à scandale précédentes ayant paru dans The Guardian.  

Alan Rusbridger, rédacteur en chef du Guardian, a récemment révélé que Londres avait forcé son journal à détruire des informations fournies par  l'agent Snowden sous contrôle de deux agents du GCHQ.  

Edward Snowden a révélé début juin à la presse l'existence d'un programme informatique secret baptisé PRISM, permettant à Washington de surveiller des échanges par mail, messageries instantanées, téléphone et réseaux sociaux des utilisateurs aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde.  

Dossier:
Espionnage du Web par les services spéciaux américains (269)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik