Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Irak: 51 morts dans une nouvelle vague d'attentats (médias)

    International
    URL courte
    0 0 0

    Les attentats à la voiture piégée perpétrés mercredi dans la capitale irakienne ont fait 51 morts et plus de 150 blessés, annoncent les médias internationaux de référant aux autorités locales.

    Les attentats à la voiture piégée perpétrés mercredi dans la capitale irakienne ont fait 51 morts et plus de 150 blessés, annoncent les médias internationaux de référant aux autorités locales.

    Selon les médias, une dizaine de voitures piégées ont explosé dans les quartiers de Bagdad à majorité chiite. Une voiture piégée, conduite par un kamikaze, a explosé près d'un poste de contrôle de police.

    Le 21 août dernier, onze personnes ont été tuées et 113 autres blessées dans les explosions de six voitures piégées dans le sud de Bagdad et la déflagration d'un engin explosif dans le nord de la capitale irakienne. Plusieurs attaques terroristes ont également été perpétrées le même jour dans les villes d'Al-Amara, Al-Hilla et Kirkouk.

    Depuis le début de l'année, les attaques terroristes perpétrées à travers le pays ont fait près de 3.700 morts, selon les médecins et les forces de sécurité irakiennes.

    L'Irak est le théâtre d'une confrontation interconfessionnelle opposant les sunnites aux chiites. Sous Saddam Hussein, les sunnites occupaient les postes clés dans les structures d'Etat du pays. Après l'invasion armée des Etats-Unis en 2003 et l'éviction de Saddam Hussein, les sunnites ont perdu leur position dominante sous la pression des chiites qui ont occupé les postes clés, dont celui de premier ministre.

    Lire aussi:

    Un troisième attentat en 24h à Bagdad fait plusieurs blessés
    Les Irakiens commencent à regretter Saddam Hussein
    Al-Nosra attaque à la voiture piégée un village syrien, un lourd bilan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik