Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie: l'ONU actuellement pas en situation de régler le conflit (Ban Ki-moon)

    International
    URL courte
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2013 (38)
    0 11

    Les désaccords au sein du Conseil de sécurité de l'ONU l'empêchent d'apporter une solution efficace au problème syrien, a déclaré mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon dans un discours devant les étudiants de l'Université de Saint-Pétersbourg.

    Les désaccords au sein du Conseil de sécurité de l'ONU l'empêchent d'apporter une solution efficace au problème syrien, a déclaré mercredi le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon dans un discours devant les étudiants de l'Université de Saint-Pétersbourg.

    "Il y a eu des moments dans l'histoire où le Conseil de sécurité a été dans l'incapacité de prendre une décision en raison des désaccords politiques entre ses membres. C'est précisément cette situation que nous constatons aujourd'hui concernant la Syrie", a indiqué le secrétaire général de l'ONU.

    Après avoir rappelé que le maintien de la paix et de la sécurité internationales constituait la mission principale du Conseil de sécurité, M. Ban a appelé les membres de cet organisme à surmonter leurs divergences.

    Certains pays occidentaux avec, à leur tête, les Etats-Unis se prononcent pour une "action de force" contre les autorités syriennes.

    La Russie, en tant que membre permanent du Conseil de sécurité, pourrait utiliser son droit de veto pour bloquer une décision éventuelle prévoyant l'emploi de la force contre la Syrie. Le président russe Vladimir Poutine a déclaré mercredi que Moscou pourrait soutenir une intervention armée, mais à la condition que la responsabilité de Damas dans l'emploi d'armes chimiques soit démontrée.

    Dossier:
    Forum économique de Saint-Pétersbourg 2013 (38)

    Lire aussi:

    Attaques médiatiques contre le veto russe au Conseil de sécurité : un nouvel épisode
    L’Occident a trouvé un moyen de contourner le veto russe au Conseil de sécurité
    Vers une adhésion en tant qu’État membre de la Palestine à l'Onu?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik