Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Syrie/frappes: une riposte de Damas peu probable (Pentagone)

    International
    URL courte
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)
    0 110

    Il est peu probable que les troupes gouvernementales syriennes puissent riposter à l'opération militaire des Etats-Unis visant à empêcher l'utilisation d'armes chimiques dans ce pays, a estimé le chef d'état-major interarmes américain, le général Martin Dempsey.

    Il est peu probable que les troupes gouvernementales syriennes puissent riposter à l'opération militaire des Etats-Unis visant à empêcher l'utilisation d'armes chimiques dans ce pays, a estimé mardi le chef d'état-major interarmes américain, le général Martin Dempsey.

    "Le risque de riposte (syrienne, ndlr) est faible, compte tenu d'un caractère limité de notre opération", a déclaré le général lors d'une audition devant la Chambre des représentants du Congrès.

    Le président syrien Bachar el-Assad a cependant déclaré lundi dans une interview à la chaîne américaine CBS que la Syrie ne riposterait pas seule  en cas d'attaque américaine. Promettant des représailles en cas de frappes, il a en outre averti que les Syriens s'y étaient préparés du mieux qu'ils le pouvaient.

     

    Le président américain Barack Obama espère obtenir le feu vert du Congrès afin de lancer une opération militaire en Syrie, Damas ayant selon la Maison Blanche "franchi la ligne rouge" en lançant une attaque chimique le 21 août dernier. Les autorités syriennes rejettent ces accusations.

    Dossier:
    Une éventuelle intervention en Syrie (2013) (295)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik