Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Action de Greenpeace: une menace pour le personnel de la plateforme

    International
    URL courte
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)
    0 0 0

    Les autorités chargées d'instruire le dossier des militants de Greenpeace, qui ont tenté le 18 septembre de s'emparer d'une plateforme pétrolière en mer de Petchora, estiment qu'un tel comportement a mis en danger la vie du personnel travaillant sur le site, a annoncé lundi un communiqué du Comité d'enquête de Russie.

    Les autorités chargées d'instruire le dossier des militants de Greenpeace, qui ont tenté le 18 septembre de s'emparer d'une plateforme pétrolière en mer de Petchora, estiment qu'un tel comportement a mis en danger la vie du personnel travaillant sur le site, a annoncé lundi un communiqué du Comité d'enquête de Russie.

    "L'instruction considère ces actions comme une menace pour la propre sécurité des personnes travaillant sur la plateforme et pour les biens matériels, ainsi que comme un acte de résistance aux forces de l'ordre", lit-on dans le communiqué.

    Il s'agit d'actions passibles de sanctions pénales, a souligné le Comité d'enquête, précisant que "les objectifs soi-disant pacifiques ne pouvaient justifier un tel comportement".

    A l'heure actuelle, les enquêteurs procèdent à l'inspection du brise-glace, l'Arctic Sunrise. Ils ont déjà saisi des équipements utilisés par les militants écologistes, ainsi que des documents en langue étrangère qui feront l'objet d'une expertise.

    Les 30 personnes interpellées dans le cadre de cette affaire seront prochainement mises en examen.

    Le 18 septembre dernier, le brise-glace Arctic Sunrise battant pavillon néerlandais, s'est approché d'une plateforme pétrolière de Gazprom, en mer de Petchora. Les militants de Greenpeace, qui se trouvaient à bord du brise-glace, ont essayé d'escalader la plateforme. Les gardes-frontières russes ont effectué des tirs de sommation pour contraindre le capitaine du navire à stopper les moteurs. Suite au refus du capitaine, les gardes-frontières ont pris le 19 septembre le contrôle de l'Arctic Sunrise via un hélicoptère.

    Mardi 24 septembre, le brise-glace a été remorqué dans le port de Mourmansk, où les membres de l'équipage ont été interpellés et placés en détention provisoire.

    Dossier:
    Militants de Greenpeace interpellés en Russie (31)

    Lire aussi:

    Gros, puissants, rapides… ces brise-glace majestueux qui rendent les pôles plus proches
    La Russie se dotera de trois nouveaux brise-glaces nucléaires
    Le plus puissant brise-glace nucléaire au monde mis à l’eau à Saint-Pétersbourg
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik