Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Exhumation d'Arafat: la publication des résultats relève des Palestiniens (Moscou)

    International
    URL courte
    L'hypothèse de l'empoisonnement de Yasser Arafat (35)
    0 12

    Seule la partie palestinienne a le droit de publier les résultats exhaustifs de l'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat, ancien président de l'autorité palestinienne, a annoncé à RIA Novosti une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.

    Seule la partie palestinienne a le droit de publier les résultats exhaustifs de l'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat, ancien président de l'autorité palestinienne, a annoncé à RIA Novosti une source au sein du ministère russe des Affaires étrangères.  

    "Notre position sur la publication des résultats de l'exhumation de la dépouille de Yasser Arafat reste inchangée: seules les autorités palestiniennes ont le droit de rendre publiques les informations en question", a souligné la source. 

    Les médias ont fait savoir que l'Agence fédérale russe des analyses médico-biologiques chargée d'expertiser des échantillons prélevés sur la dépouille de Yasser Arafat n'avait pas confirmé l'hypothèse selon laquelle il aurait été empoisonné au moyen d'une substance radioactive. 

    Cependant, l'Agence en question a annoncé mardi ne pas avoir divulgué les résultats de l'expertise, précisant avoir transmis au ministère russe des Affaires étrangères tous les documents de l'étude. 

    La revue britannique le Lancet a publié dimanche les résultats d'une étude suisse confirmant la version selon laquelle Arafat aurait été empoisonné au polonium-210, un élément radioactif.

    Yasser Arafat, fondateur de l'Autorité palestinienne et lauréat du prix Nobel de la paix pour sa participation aux négociations avec Israël, est décédé le 11 novembre 2004 dans un hôpital militaire en région parisienne. 

    L'enquête officielle sur les causes de sa mort a commencé à l'été 2012 quand la chaîne qatarie Al Jazeera a annoncé la découverte, dans les effets personnels d'Arafat et dans son organisme, de polonium-210 radioactif. Les journalistes ont alors demandé aux chercheurs de l'Institut de radiophysique auprès du Centre hospitalier universitaire vaudois (Lausanne) d'effectuer des analyses. 

    Les Palestiniens ont évoqué à de nombreuses reprises l'implication d'Israël dans la mort de Yasser Arafat. L’Etat hébreu a toujours nié ces accusations.

    Dossier:
    L'hypothèse de l'empoisonnement de Yasser Arafat (35)

    Lire aussi:

    Trump contre l’Onu: que signifie la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël?
    Poutine: la Palestine et Israël doivent combattre ensemble le terrorisme
    Netanyahou: la paix possible, si les Palestiniens reconnaissent «la réalité» sur Jérusalem
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik