Ecoutez Radio Sputnik
    Le siège de NSA

    Espionnage US: 35 chefs d'Etat placés sur écoute par la NSA

    © Photo. National Security Agency
    International
    URL courte
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)
    0 25623

    L'Agence nationale de sécurité (NSA) des Etats-Unis a placé sur écoute 35 chefs d'Etat dont les numéros lui ont été communiqués par un fonctionnaire américain de haut rang, rapporte le journal britannique The Guardian se référant aux données fournies par Edward Snowden, ex-agent de la CIA.

    L'Agence nationale de sécurité (NSA) des Etats-Unis a placé sur écoute 35 chefs d'Etat dont les numéros lui ont été communiqués par un fonctionnaire américain de haut rang, rapporte vendredi le journal britannique The Guardian se référant aux données fournies par Edward Snowden, ex-agent de la CIA.

    Selon un document interne de la NSA, les hauts responsables de la Maison blanche, du Département d'Etat américain et du Pentagone auraient partagé leurs carnets d'adresse avec l'agence. Un responsable américain a notamment transmis 200 numéros de téléphone à la NSA, dont 35 appartenant à des dirigeants de plusieurs pays, qui ont immédiatement été mis sur écoute.

    Le scandale des écoutes téléphoniques de la NSA s'est étendu après des révélations selon lesquelles les services secrets américains auraient placé sur écoute les dirigeants des Etats étrangers, notamment le président brésilien et mexicain, ainsi que le portable de la chancelière allemande Angela Merkel. Mercredi, Mme Merkel a téléphoné au président américain Barack Obama pour lui demander des explications sur ces informations. M.Obama a assuré que le téléphone de la chancelière n'était pas sur écoute et qu'il ne le serait pas.

    Dossier:
    Espionnage du Web par les services spéciaux américains (274)

    Lire aussi:

    Un ex-agent du FBI pointe du doigt les écoutes illégales de la NSA
    La Russie, la Chine et l’Iran reconnus des leaders du renseignement par l’Allemagne
    La NSA a recueilli 151 millions de relevés téléphoniques en 2016
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik