Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Sécurité internationale: le système actuel insuffisant (ministre russe)

    International
    URL courte
    0 36 0 0

    Le système international actuel ne garantit pas pleinement la même sécurité pour tous les Etats ni une réaction adéquate aux menaces pesant sur la communauté mondiale, a estimé le ministre russe de la Défense, le général d'armée Sergueï Choïgou.

    Le système international actuel ne garantit pas pleinement la même sécurité pour tous les Etats ni une réaction adéquate aux menaces pesant sur la communauté mondiale, a estimé mardi le ministre russe de la Défense, le général d'armée Sergueï Choïgou. 

    "Le système des rapports internationaux, y compris ses mécanismes juridiques, ne garantit pas pleinement une sécurité égale pour tous les Etats, ni une réaction adéquate aux menaces pesant sur la communauté mondiale", a déclaré M.Choïgou lors d'une réunion à Moscou de la direction collégiale conjointe des ministères russe et biélorusse de la Défense.

    Le ministre a signalé une nette tendance actuelle à imposer des méthodes musclées pour résoudre les problèmes, au détriment d'approches juridiques.

    "Certains pays se permettent d'interpréter très largement les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies sur le recours à la force. Preuve à l'appui, les événements en Libye, ainsi que le désir de certains Etats de répéter un tel scénario en Syrie", a précisé le général.

    Et d'ajouter que l'issue à cette situation consistait à créer des leviers efficaces de garantie de la sécurité internationale, ainsi qu'à perfectionner les approches du développement de la réaction régionale aux nouveaux défis et menaces.

    "Cela se rapporte en premier lieu à l'Organisation du Traité de sécurité collective (OTSC) et à la composante militaire de l'Union Russie-Biélorussie", a expliqué le ministre.

    Selon lui, c'est à ces fins que la Russie et la Biélorussie développent leur coopération militaire, dont la politique militaire concertée constitue la grande priorité.

    "Nos pays interviennent à partir des mêmes positions sur les problèmes clés de la sécurité régionale et internationale et organisent avec succès le système collectif de défense", a conclu M.Choïgou.

    Créée en 2002, l'Organisation du traité de sécurité collective, qualifiée par certains analystes d'"Otan russe", est une organisation à vocation politico-militaire qui regroupe à ce jour l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, le Kirghizstan, la Russie et le Tadjikistan.

    Lire aussi:

    Poutine explique pourquoi la Russie dispose d'une base au Kirghizistan
    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    La Défense russe dresse le bilan des exercices Zapad 2017
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik