Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Un opposant syrien modéré reçu à Moscou

    International
    URL courte
    Situation politique en Syrie (2930)
    0 1 0 0

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a reçu le dirigeant du Front populaire pour le Changement et la Libération (opposition syrienne modérée, ndlr) Qadri Jamil, en visite à Moscou, rapporte la diplomatie russe.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov a reçu mardi le dirigeant du Front populaire pour le Changement et la Libération (opposition syrienne modérée, ndlr) Qadri Jamil, en visite à Moscou, rapporte la diplomatie russe.

    "Les interlocuteurs ont évoqué la situation en Syrie, et notamment son aspect humanitaire. Ils ont été unanimes à insister sur la nécessité de convoquer dans les plus brefs délais la conférence internationale Genève-2 pour canaliser l'évolution de la situation dans le cadre d'un dialogue inter-syrien", lit-on dans le communiqué.

    Selon MM.Bogdanov et Jamil, dans les circonstances actuelles, cette conférence serait la voie la plus rapide pour sauver des vies et apaiser les souffrances des Syriens, pour garantir la souveraineté, l'unité et l'intégrité territoriale de la Syrie.

    M.Jamil dirige le Front populaire pour le Changement et la Libération, qui représente l'opposition intérieure modérée en Syrie. Il avait été nommé au poste de vice-premier ministre pour les questions économiques en juin 2012. La télévision d'Etat syrienne a annoncé mardi que M.Jamil avait été renvoyé "en raison de ses absences aux réunions du gouvernement sans autorisation de la direction et parce qu'il n'honorait pas ses obligations immédiates". En outre, toujours selon la télévision d'Etat syrienne, il effectuait à l'étranger des activités sans concertation avec le gouvernement.

    M.Jamil a indiqué par téléphone à RIA Novosti qu'il se proposait, à son retour à Damas, d'obtenir toutes les informations sur son limogeage, car il n'en avait reçu aucune notification officielle.

    Dossier:
    Situation politique en Syrie (2930)

    Lire aussi:

    De Mistura à Sputnik: l’Onu note une convergence de vues sur l’avenir de la Syrie
    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    Syrie: les positions des djihadistes et de l'opposition démêlées?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik