Ecoutez Radio Sputnik
    Alcool

    Vin: une pénurie mondiale se profile (journal)

    © Sputnik. Mikhail Mordasov
    International
    URL courte
    0 101

    Une pénurie de vin se profile: le jour où cette boisson deviendra une denrée aussi rare que le caviar approche, écrit le journal britannique The Daily Telegraph citant une étude réalisée par la banque américaine Morgan Stanley.

    Une pénurie de vin se profile: le jour où cette boisson deviendra une denrée aussi rare que le caviar approche, écrit le journal britannique The Daily Telegraph citant une étude réalisée par la banque américaine Morgan Stanley. 

    Les économistes indiquent que la demande mondiale de vin n'a cessé de croître, dépassant largement l'offre. Ainsi, en 2012, "la demande de vin a excédé l'offre de 300 millions de caisses". Pour comparer, il y a dix ans, l'excédent en termes d'offre atteignait 600 millions de caisses.

    La crise économique qui a frappé de plein fouet l'Europe en 2010 a contraint un grand nombre de viticulteurs à suspendre leur activité, entraînant une diminution de la surface viticole dans le monde, explique le journal britannique. 

    Le mauvais temps enregistré en 2012 n'a fait qu'aggraver la situation: à Bordeaux, une des principales régions viticoles de France, les récoltes ont débuté avec deux semaines de retard. En conséquence, la production de vin risque de connaître cette année son plus bas niveau  depuis 1991, ajoute la source. 

    The Telegraph souligne qu'aujourd'hui, la demande atteint 3 milliards de caisses de bouteilles an. Les Etats-Unis et la Chine sont les premiers consommateurs de cette boisson – au cours des cinq dernières années la consommation de vin y a doublé. 

    Selon les prévisions des experts, la Chine sera en 2016 le leader mondial dans la consommation de vins. 

    Lire aussi:

    Le marché chinois du vin peut devenir le deuxième du monde d'ici 2020
    Sensationnel! Le vin est plus adapté au petit déjeuner que le café
    La Crimée a augmenté le nombre des vins russes de qualité
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik