Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Genève-2 au menu d'un entretien diplomatique russo-syrien

    International
    URL courte
    Conférence "Genève 2" (338)
    0 0 10

    Le représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient Mikhaïl Bogdanov et l'ambassadeur syrien à Moscou Riyad Haddad ont évoqué les préparatifs de la conférence internationale sur la Syrie Genève-2, annonce le ministère russe des Affaires étrangères.

    Le représentant spécial du président russe pour le Proche-Orient Mikhaïl Bogdanov et l'ambassadeur syrien à Moscou Riyad Haddad ont évoqué jeudi les préparatifs de la conférence internationale sur la Syrie Genève-2, annonce le ministère russe des Affaires étrangères.
     
    "L'entretien s'est centré sur le déroulement de la préparation à la conférence internationale de paix sur la Syrie Genève-2", lit-on dans le communiqué.
     
    Selon la diplomatie russe, les interlocuteurs ont aussi "abordé certaines questions d'actualité relatives aux relations russo-syriennes bilatérales".
         
    La conférence Genève-2, censée reprendre les lignes de l'accord international signé à Genève le 30 juin 2012, est convoquée à l'initiative de la Russie et des Etats-Unis. Ce forum doit réunir à une même table des responsables du régime syrien et de l'opposition pour tenter de trouver une solution politique négociée entre Damas et la rébellion.
     
    Le 5 novembre prochain, l'émissaire spécial des Nations unies et de la Ligue arabe pour la Syrie Lakhdar Brahimi rencontrera des diplomates russe et américain de haut rang. Il s'entretiendra également le même jour avec les représentants des autres membres permanents du Conseil de sécurité des Nations unies (France, Grande-Bretagne et Chine).

    Dossier:
    Conférence "Genève 2" (338)

    Lire aussi:

    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    Règlement syrien: la Russie souligne la convergence des approches franco-russes
    «Notre armée gagne et cela ne plaît pas à tout le monde», constate un ministre syrien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik