Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Nucléaire civil: l'Iran propose de créer une organisation régionale

    International
    URL courte
    0 20

    Le directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a appelé mercredi les pays du Golfe à créer une organisation régionale de contrôle du nucléaire civil, a annoncé l'agence IRNA.

    Le directeur de l'Organisation iranienne de l'énergie atomique, Ali Akbar Salehi, a appelé mercredi les pays du Golfe à créer une organisation régionale de contrôle du nucléaire civil, a annoncé l'agence IRNA.

    M.Salehi a en outre indiqué que l'Iran était prêt à accueillir les experts régionaux dans ses sites nucléaires, notamment à la centrale de Bouchehr, l'unique centrale nucléaire du pays. La nouvelle organisation régionale pourrait notamment se charger du contrôle de la centrale.

    Entamée en 1974 par l'Allemagne, la construction de la centrale de Bouchehr a été achevée par la Russie conformément à un contrat signé en janvier 1995. La centrale a été inaugurée le 21 août 2010 après la livraison du premier lot de combustible nucléaire russe. Lancé à plein régime fin juin 2013, le site est passé sous le contrôle des spécialistes iraniens en septembre 2013. Sa mise en exploitation industrielle est programmée pour 2015.

    Plusieurs pays occidentaux, Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil. Téhéran reconnaît enrichir de l'uranium à 20%, mais affirme que ses activités ont pour seul objectif de satisfaire les besoins du pays en électricité.

    En novembre dernier, Téhéran et les six médiateurs internationaux sur le dossier nucléaire iranien (Russie, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Chine et Allemagne) ont conclu un accord à Genève. La République islamique s'est engagée à réduire dans un délai de six mois ses activités nucléaires en échange d'une levée partielle des sanctions occidentales. Des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) arriveront en Iran le 18 janvier dans le cadre de cet accord.

    Lire aussi:

    «Les centrales nucléaires russes sont les plus sûres au monde»
    Nucléaire iranien: «Nos partenaires ont plus à perdre que nous», selon Téhéran
    L’Iran prêt à reprendre la production d’uranium enrichi dans un délai de 5 jours
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik