Ecoutez Radio Sputnik
International

Russie-UE: renoncer à l'idéologie au nom d'un Espace économique commun (officiel)

International
URL courte
0400

La mise en place d'un Espace économique commun devant être une priorité pour Moscou et Bruxelles, il est temps d'abandonner l'idéologie et de faire preuve de pragmatisme, considère le premier-vice premier ministre russe Igor Chouvalov.

La mise en place d'un Espace économique commun devant être une priorité pour Moscou et Bruxelles, il est temps d'abandonner l'idéologie et de faire preuve de pragmatisme, considère le premier-vice premier ministre russe Igor Chouvalov. 

"Ceux qui critiquent l'Union économique eurasiatique affirment que c'est un projet visant à faire renaître l'Union soviétique et à créer une hégémonie régionale. Sur le terrain, s'il y a un modèle qui inspire l'intégration économique eurasiatique, c'est l'UE et non l'URSS", a indiqué M.Chouvalov dans un article publié dans le Financial Times. 

Selon ce dernier, il serait imprudent pour la Russie et pour les autres pays de la région eurasienne de ne pas chercher à former des unions économiques, ces pays étant étroitement liés tant du point de vue culturel, qu'économique. 

"Il est important que les blocs économiques commerciaux ne deviennent pas des "forteresses économiques" protégeant leurs membres, les rapportent les liant étant nécessaires pour maintenir la croissance globale", précise M.Chouvalov. 

Et de rappeler qu'il y a trois ans à Berlin, le président russe Vladimir Poutine avait proposé de resserrer les liens économiques liant la Russie et l'UE, mesure qui permettrait de créer un jour "un Espace économique commun de Lisbonne à Vladivostok". Aujourd'hui, cette vision est encore plus d'actualité que jamais, estime le vice-premier ministre russe. 

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres