Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: Poutine et Obama évoquent la situation

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 0 0

    Le président russe Vladimir Poutine a évoqué la situation en Ukraine avec son homologue américain Barack Obama lors d'un entretien téléphonique, déclarant que si la violence se propageait dans l'est de l'Ukraine et en Crimée, la Russie se réservait le droit de défendre ses intérêts et ceux de la population russophone dans ces régions, annonce dimanche les service de presse du Kremlin dans un communiqué.

    Le président russe Vladimir Poutine a évoqué la situation en Ukraine avec son homologue américain Barack Obama lors d'un entretien téléphonique, déclarant que si la violence se propageait dans l'est de l'Ukraine et en Crimée, la Russie se réservait le droit de défendre ses intérêts et ceux de la population russophone dans ces régions, annonce dimanche les service de presse du Kremlin dans un communiqué.

    "En réponse aux préoccupations exprimées par Barack Obama au sujet d'un éventuel recours aux forces armées russes sur le territoire de l'Ukraine, Vladimir Poutine a attiré l'attention sur les actions criminelles et provocantes des éléments ultranationalistes qui sont de fait encouragés par Kiev", indique le communiqué.

    Le président russe à également mis l'accent sur une menace réelle à la vie des Russes et des personnes russophones se trouvant sur le territoire de l'Ukraine.

    "Vladimir Poutine a souligné qu'en cas de propagation de la violence dans les régions est de l'Ukraine et en Crimée, la Russie se réservait le droit de défendre ses intérêts ainsi que  la population russophone dans ces régions", souligne le communiqué.

    Le Conseil de la Fédération, réuni en séance extraordinaire, a autorisé samedi le recours à la force en Ukraine "en raison de la situation extraordinaire dans ce pays, de la menace pesant sur la vie des citoyens russes et des effectifs du contingent militaire russe qui sont déployés dans la république autonome ukrainienne de Crimée conformément à un accord bilatéral". La résolution est déjà entrée en vigueur.

    Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Grigori Karassine a plus tard expliqué que le feu vert donné par le Conseil de la Fédération ne signifiait pas que Moscou procéderait immédiatement à la réalisation de cette décision.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    La Russie exige de l’Ukraine le respect des droits de sa population russophone
    Poutine: l’Ukraine ne vend plus que russophobie et scission avec la Russie
    La Crimée est prête à accueillir des étrangers et Kiev n'y pourra rien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik