Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: les armes volées lors des troubles en vente au marché noir

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 00

    Les armes à feu dérobées dans les arsenaux de la police et de l'armée lors des troubles dans les régions occidentales de l'Ukraine sont apparues sur le marché noir, a confié mercredi à RIA Novosti une source au ministère ukrainien de l'Intérieur.

    Les armes à feu dérobées dans les arsenaux de la police et de l'armée lors des troubles dans les régions occidentales de l'Ukraine sont apparues sur le marché noir, a confié mercredi à RIA Novosti une source au ministère ukrainien de l'Intérieur.
     
    "A Kiev, le pistolet Makarov PM se vend au marché noir à 5.000 hryvnias (environ 382 euros). Le prix d'un fusil d'assaut Kalachnikov AKS-74U ne dépasse pas 16.000 hryvnias (1.221 euros). Tout porte à croire qu'il s'agit d'armes volées lors des désordres dans l'ouest du pays", a déclaré un officier haut placé chargé de combattre le crime organisé.
     
    Selon lui, le nombre d'armes dérobées aux forces de l'ordre est tellement important que leur mise en vente massive a provoqué un effondrement des prix sur le marché noir.
     
    "Il va sans dire que le nombre de ceux qui désirent acheter illégalement une arme à feu a considérablement augmenté", a ajouté l'interlocuteur de l'agence.
     
    Fin février 2014, suite à l'occupation de commissariats de police et de casernes par des putschistes à Lvov (Ukraine occidentale), près de 1.200 unités d'armes à feu ont été volées. Il s'agit d'un millier de pistolets Makarov PM et de plus de 170 fusils d'assaut, fusils de précision et mitrailleuses Kalachnikov.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Tout ce qu’il faut savoir sur les performances des nouveaux fusils Kalachnikov
    Viktor Kalachnikov, constructeur soviétique et russe d'armes à feu, est décédé
    L’armée ukrainienne fait face à une fuite massive d’officiers
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik