Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: les armes volées lors des troubles en vente au marché noir

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 00

    Les armes à feu dérobées dans les arsenaux de la police et de l'armée lors des troubles dans les régions occidentales de l'Ukraine sont apparues sur le marché noir, a confié mercredi à RIA Novosti une source au ministère ukrainien de l'Intérieur.

    Les armes à feu dérobées dans les arsenaux de la police et de l'armée lors des troubles dans les régions occidentales de l'Ukraine sont apparues sur le marché noir, a confié mercredi à RIA Novosti une source au ministère ukrainien de l'Intérieur.
     
    "A Kiev, le pistolet Makarov PM se vend au marché noir à 5.000 hryvnias (environ 382 euros). Le prix d'un fusil d'assaut Kalachnikov AKS-74U ne dépasse pas 16.000 hryvnias (1.221 euros). Tout porte à croire qu'il s'agit d'armes volées lors des désordres dans l'ouest du pays", a déclaré un officier haut placé chargé de combattre le crime organisé.
     
    Selon lui, le nombre d'armes dérobées aux forces de l'ordre est tellement important que leur mise en vente massive a provoqué un effondrement des prix sur le marché noir.
     
    "Il va sans dire que le nombre de ceux qui désirent acheter illégalement une arme à feu a considérablement augmenté", a ajouté l'interlocuteur de l'agence.
     
    Fin février 2014, suite à l'occupation de commissariats de police et de casernes par des putschistes à Lvov (Ukraine occidentale), près de 1.200 unités d'armes à feu ont été volées. Il s'agit d'un millier de pistolets Makarov PM et de plus de 170 fusils d'assaut, fusils de précision et mitrailleuses Kalachnikov.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    EN CONTINU Au moins 13 blessés dans une explosion à Lyon: Macron parle d’une «attaque» (images)
    Au Maroc, «l’atmosphère est particulièrement hostile à ceux qui ne veulent pas jeûner»
    Des Gilets jaunes font partir la ministre de la Santé d’un meeting de la REM avec un chant (vidéo)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik