Ecoutez Radio Sputnik
International

Le G8 suspend la participation de la Russie (Fabius)

International
URL courte
Sanctions contre la Russie (826)
023311

Les dirigeants du Groupe des Huit ont décidé de suspendre la participation de la Russie aux réunions du G8 suite à la montée de tension autour de la crise en Ukraine, ont rapporté les médias français se référant au ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

Les dirigeants du Groupe des Huit ont décidé de suspendre la participation de la Russie aux réunions du G8 suite à la montée de tension autour de la crise en Ukraine, ont rapporté mardi les médias français se référant au ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius.

"En ce qui concerne le G8, c'est-à-dire la forme politique du dialogue entre tous les grands pays, nous avons décidé de suspendre la participation de la Russie; c'est-à-dire qu'il est envisagé que ce soir tous les autres pays, les sept plus grands pays, se réunissent sans la Russie", a indiqué M.Fabius dans une interview à la radio Europe 1.

Il n'a toutefois pas précisé le lieu de la réunion du G7 prévue pour mardi soir.

Les pays membres du G7 (Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Italie et Japon) ont annoncé début mars leur intention de suspendre la préparation du prochain sommet du G8 programmé dans la ville russe de Sotchi pour juin.

Le porte-parole du président russe Dmitri Peskov a récemment déclaré que le président Poutine ne regrettait pas que le G8 risque de rester sans Moscou. M.Poutine a quant à lui antérieurement indiqué que la Russie était prête à accueillir ses collègues du G8.

Le ministère russe des Affaires étrangères a rappelé à maintes reprises que les hommes politiques occidentaux, notamment ceux des Etats-Unis et d'autres pays de l'OTAN, étaient responsables de la crise actuelle en Ukraine, ayant encouragé les radicaux ukrainiens à renverser le régime légitime dans ce pays. Les ministres des Affaires étrangères de plusieurs pays européens membres de l'OTAN et des diplomates américains de haut rang sont intervenus plusieurs fois devant les opposants ukrainiens au centre de Kiev avant le changement de pouvoir en Ukraine le 22 février dernier.

96,77% des habitants de la république de Crimée, jusque-là faisant partie de l'Ukraine, ont voté le 16 mars en faveur de son rattachement à la Russie lors d'un referendum. Le président russe Vladimir Poutine a approuvé un projet d'accord portant sur l'adhésion de la République de Crimée à la Fédération de Russie le 18 mars.

Dossier:
Sanctions contre la Russie (826)
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres