Ecoutez Radio Sputnik
    International

    L'Iran refuse de remplacer son diplomate interdit de séjour aux USA

    International
    URL courte
    0 0 0

    Téhéran dénonce la décision des Etats-Unis de refuser le visa à Hamid Aboutalebi nommé ambassadeur de l'Iran aux Nations unies, mais n'entend pas lui chercher un remplacement, a annoncé samedi la chaîne de télévision iranienne Press TV.

    Téhéran dénonce la décision des Etats-Unis de refuser le visa à Hamid Aboutalebi nommé ambassadeur de l'Iran aux Nations unies, mais n'entend pas lui chercher un remplacement, a annoncé samedi la chaîne de télévision iranienne Press TV.

    "Nous n'avons personne pour remplacer M. Aboutalebi. Nous n'étudions pas de solution alternative", a déclaré le vice-ministre iranien des Affaires étrangères Seyed Abbas Araghchi.

    Les Etats-Unis ont refusé vendredi le visa au diplomate qui devait être nommé au poste d'ambassadeur de la République islamique aux Nations unies. Washington a fait savoir que le choix de M. Aboutalebi pour ce poste "n'était pas viable", car il aurait participé à la prise d'otages de l'ambassade américaine à Téhéran en 1979. Il s'agit d'un épisode de 444 jours durant lesquels un groupe d'étudiants révolutionnaires a retenu 52 Américains dans l'ambassade des Etats-Unis à Téhéran. L'opération lancée par le Pentagone pour les libérer a échoué.

    L'Onu, dont le siège se trouve à New York, bénéficie d'un statut extraterritorial. En règle générale, les Etats-Unis ne refusent pas de visas aux diplomates travaillant aux Nations unies. Le cas d'Hamid Aboutalebi constitue une exception.

    Lire aussi:

    Le «nid d'espion» à Téhéran est aujourd’hui un musée
    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Accord nucléaire: où passe la ligne rouge pour l’Iran?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik