Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la sécurité des sites nucléaires menacée

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2150)
    0 2 0 0

    L'actuelle situation politique en Ukraine représente une menace pour la sécurité des sites nucléaires dans le pays, a déclaré le chef du parti social-écologique ukrainien "Union. Tchernobyl. Ukraine" Iouri Andreïev.

    L'actuelle situation politique en Ukraine représente une menace pour la sécurité des sites nucléaires dans le pays, a déclaré mercredi à Kiev le chef du parti social-écologique ukrainien "Union. Tchernobyl. Ukraine" Iouri Andreïev lors d'un duplex Moscou-Kiev organisé par RIA Novosti.

    "Ce qui se passe actuellement est extrêmement dangereux. Aucun site nucléaire de l'Ukraine, dont la zone de Tchernobyl ne jouit d'une protection garantie contre les tentatives de citoyens, qui ont déjà jeté leurs bâtons en bois pour prendre des fusils d'assaut, de faire chanter l'Ukraine et les Etats voisins avec la menace de faire exploser ces +bombes sales+", a indiqué le responsable.

    Selon lui, une situation dangereuse a vu le jour pour la première fois en janvier dernier, lorsque des individus armés de bâtons ont pris d'assaut le ministère ukrainien de l'Energie.

    "Quelques coups de bâtons sur les tableaux de commande du système énergétique de l'Ukraine auraient suffi pour provoquer des centaines d'accidents dans les centrales à travers le pays, dont quatre nucléaires. Cela veut dire que l'Ukraine actuelle n'est pas protégée contre la répétition de telles situations. Il faut au plus vite arrêter le banditisme dans notre pays, lourd de conséquences très graves", a souligné M.Andreïev.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2150)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres

    • Alep

      L’armée gouvernementale syrienne soutenue par des milices a délogé les terroristes d’environ la moitié du territoire d’Alep-Est. Ayant éliminé la moitié de l’avant-garde islamiste, les forces armées ont libéré près de 90.000 civils. Mais les actions de l’armée syrienne sont entravées par… la réticence des pays occidentaux à participer au combat.

      244011
    • La frégate Admiral Essen

      Le bâtiment de patrouille de la flotte de la mer Noire Amiral Essen a endommagé ses hélices en novembre dans l'espace maritime de la base navale Baltique. Les raisons de la défaillance ont été mises au jour.

      0 1092
    • œil

      Les spécialistes du Centre fédéral de recherche clinique en médecine physique et chimique, un département de l'Agence fédérale médicale et biologique, sont parvenus à fabriquer une rétine d'œil à partir de cellules reprogrammées.

      0 19
    • Voile porté par musulmane

      Le parlement slovaque a adopté une loi durcissant les règles d'enregistrement d'une religion en tant que religion officielle: un mouvement religieux doit désormais compter au moins 50.000 fidèles pour obtenir un tel statut.

      1369
    • La situation en Syrie

      Les pays occidentaux sont actuellement en train de revoir leur politique syrienne, ce qui influence également la stratégie turque dans la région. Mais l’Occident lui-même ne semble plus être uni sur cette question. En cause, divers événements politiques aux États-Unis et en Europe qui pourraient avoir changé la donne.

      81292
    • Daraprim

      Vendu aux États-Unis au prix exorbitant de 750 dollars par «le businessman le plus haï des USA», le médicament Daraprim, qui est capable de guérir les maladies incurables chez des séropositifs, a pu être synthétisé par des lycéens australiens pour la modique somme de 20 dollars. Le businessman qui a haussé le prix de 5 000% s’explique.

      4784