Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Crimée: le Nicaragua reconnaît le droit à l'autodétermination

    International
    URL courte
    Référendum en Crimée (2014) (417)
    0 41

    Le peuple de Crimée a fait un choix légitime en se prononçant en faveur de l'adhésion à la Fédération de Russie, a déclaré la vice-ministre nicaraguayenne des Affaires étrangères Maria Rubiales dans une interview accordée à RIA Novosti.

    Le peuple de Crimée a fait un choix légitime en se prononçant en faveur de l'adhésion à la Fédération de Russie, a déclaré la vice-ministre nicaraguayenne des Affaires étrangères Maria Rubiales dans une interview accordée à RIA Novosti.

    "Nous soutenons la décision souveraine du peuple criméen de choisir son propre sort, car nous sommes fermement attachés au principe d'autodétermination des peuples", a souligné la diplomate à l'approche de la visite à Managua du ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    Toujours selon Mme Rubiales, le Nicaragua "est parfaitement conscient" de ce qui s'est passé en Ukraine.

    "Les événements qui s'y sont produits s'inscrivent dans le cadre de la politique des Etats-Unis et de leurs alliés de l'Otan qui vise à créer des mouvements subversifs en vue de renverser les régimes démocratiquement élus qui ne plient pas devant les intérêts de Washington", a indiqué la vice-ministre.

    "La situation en Ukraine ne diffère pas des tentatives de coup d'Etat et de changement de régime dans les pays d'Amérique latine et dans le Bassin caraïbe, ainsi qu'en Afrique et en Asie", a-t-elle conclu.

    Le 16 mars dernier, lors d'un référendum consécutif au renversement du président Viktor Ianoukovitch, près de 97% des habitants de la république autonome ukrainienne de Crimée ont voté pour le rattachement de leur région à la Fédération de Russie.

    L'adhésion de la presqu'île à la Russie a été officialisée à Moscou le 18 mars. Les nouvelles autorités ukrainiennes, soutenues par l'Occident, ne reconnaissent pas la légitimité du référendum criméen et dénoncent son rattachement à la Russie comme une annexion.

    Lundi, le chef de l'Etat ukrainien par intérim Alexandre Tourtchinov a signé une loi qualifiant la péninsule de Crimée et la ville de Sébastopol de territoires ukrainiens "provisoirement occupés".

    Par le passé, le Nicaragua a reconnu l'indépendance de l'Abkhazie et de l'Ossétie du Sud, deux anciennes républiques géorgiennes soutenues par Moscou lors de l'agression entreprise par Tbilissi en août 2008.

    Dossier:
    Référendum en Crimée (2014) (417)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik