Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: un eurodéputé appelle à classer Pravy sektor "organisation terroriste"

    International
    URL courte
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)
    0 7 0 0

    Une députée européenne de Lettonie, Tatjana Ždanoka, a appelé la Commission européenne a classer la milice d'extrême-droite ukrainienne Pravy sektor (Secteur de droite) comme une organisation terroriste, a annoncé Miroslav Mitrofanov, assistant de la députée.

    Une députée européenne de Lettonie, Tatjana Ždanoka, a appelé la Commission européenne a classer la milice d'extrême-droite ukrainienne Pravy sektor (Secteur de droite) comme une organisation terroriste, a annoncé mercredi Miroslav Mitrofanov, assistant de la députée.

    "Il s'agit d'une requête formelle adressée à la Commission européenne et appelant à considérer Pravy Sektor comme une organisation terroriste. Tatjana Ždanoka mène actuellement des consultations avec d'autres députés européens à ce sujet", a indiqué M.Mitrofanov.

    Selon lui, Mme Ždanoka a envoyé des copies de son appel à tous les députés européens.

    Pravy Sektor est un groupe radical réunissant des militants de plusieurs organisations ultranationalistes ukrainiennes. Les combattants du groupe ont activement participé aux affrontements contre la police sur la place Maïdan à Kiev de décembre 2013 à février 2014, qui ont fait plus de 100 morts et plus d'un millier de blessés. 

    L'incendie, qui a fait plus de 40 morts et de 200 blessés dans la Maison des syndicats à Odessa (sud de l'Ukraine) le 2 mai dernier, a été déclenché par des nationalistes radicaux de Pravy Sektor.

    Dossier:
    Règlement de la situation en Ukraine (2014) (2149)

    Lire aussi:

    Le Congrès US interdit à Kiev de financer les néonazis avec des sommes allouées
    Des euro-députés exigent de sanctionner les pays baltes pour leur soutien au néo-nazisme
    Le Monde voit la Main du Kremlin derrière les néonazis ukrainiens
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik