Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Abkhazie: l'opposition prône un nouvel accord avec la Russie

    International
    URL courte
    Troubles politiques en Abkhazie (12)
    0 0 0

    Le Conseil de coordination des partis et des mouvements publics (l'opposition abkhaze) prône un nouvel accord avec la Russie, "permettant de porter le partenariat stratégique entre l'Abkhazie et la Russie à un niveau qualitativement nouveau", annonce une déclaration du Conseil rendue publique jeudi.

    Le Conseil de coordination des partis et des mouvements publics (l'opposition abkhaze) prône un nouvel accord avec la Russie, "permettant de porter le partenariat stratégique entre l'Abkhazie et la Russie à un niveau qualitativement nouveau", annonce une déclaration du Conseil rendue publique jeudi.

    "Il convient de souligner qu'indépendamment des processus de politique intérieure qui se déroulent dans la république, le partenariat stratégique entre nos deux pays n'a pas d'alternative et se développera dans un esprit de fraternité,  de soutien mutuel, de respect de la souveraineté et de l'indépendance de l'Abkhazie. Un nouvel accord permettra de conférer au partenariat entre la Russie et l'Abkhazie une dimension qualitativement nouvelle", indique la déclaration.

    Tentative de coup d'Etat en Abkhazie>>>

    Mardi soir, l'opposition a annoncé avoir pris le siège de l'administration présidentielle. Raoul Khadjimba, chef de file de l'opposition abkhaze, a déclaré que le Conseil de coordination des partis et des mouvements sociaux assumait provisoirement la direction du pays. 

    Auparavant, l'opposition exigeait la démission du président Alexander Ankvab et une réforme du pouvoir.

    Dossier:
    Troubles politiques en Abkhazie (12)

    Lire aussi:

    Crash d’un avion en Abkhazie, trois Russes tués (vidéo)
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    L'Otan propose à Moscou de ne plus reconnaître l'Abkhazie et l'Ossétie du Sud
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik