Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: la normalisation implique le dialogue (Medvedev)

    International
    URL courte
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)
    0 0 0

    La normalisation de la situation en Ukraine est possible à condition que les autorités constitutionnelles du pays acceptent de mener le dialogue avec les représentants de l'est de l'Ukraine, a estimé le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    La normalisation de la situation en Ukraine est possible à condition que les autorités constitutionnelles du pays acceptent de mener le dialogue avec les représentants de l'est de l'Ukraine, a estimé mardi le premier ministre russe Dmitri Medvedev.

    "Tous nous souhaitons que la situation en Ukraine se calme et rentre dans le cadre constitutionnel. Que ceux qui prennent les décisions en Ukraine, notamment le président, la Rada Suprême et le gouvernement entendent les gens qui ont des idées différentes sur la vie", a déclaré le chef du gouvernement lors d'une rencontre avec des militants du parti au pouvoir Russie Unie.

    Selon M.Medvedev, "dans ce cas seulement on pourra apaiser la situation et assurer la paix civile".

    Le cessez-le-feu dans l'est de l'Ukraine restera en vigueur jusqu'au 27 juin.

    Le premier ministre de la République populaire autoproclamée de Donetsk Alexandre Borodaï a déclaré lundi lors de négociations associant des représentants de Moscou, de Kiev, de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) et des républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk que les forces d'autodéfense s'engageaient à observer la trêve en réponse au cessez-le-feu annoncé par Kiev.

    Dossier:
    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine (1212)

    Lire aussi:

    La situation dans le Donbass risque de «partir en vrille»
    Le Donbass approuve la proposition de Poutine sur des forces de maintien de la paix
    Donbass: Paris prêt à examiner la proposition russe sur des forces de maintien de la paix
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik