Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Ukraine: pas de corridors humanitaires dans le sud-est (ex-député)

    International
    URL courte
    Situation concernant les réfugiés ukrainiens (2014) (67)
    0 01

    Les autorités de Kiev ont violé leur promesse de créer des corridors humanitaires dans le sud-est du pays, a déclaré jeudi à Moscou l'ex-député de la Rada suprême (parlement ukrainien) Oleg Tsarev.

    Les autorités de Kiev ont violé leur promesse de créer des corridors humanitaires dans le sud-est du pays, a déclaré jeudi à Moscou l'ex-député de la Rada suprême (parlement ukrainien) Oleg Tsarev.

    "Il n'y a eu aucune trêve, et il n'y a aucun corridor humanitaire non plus (…). Nous sommes déterminés à mettre en place des corridors humanitaires, car en leur absence les gens vont mourir de faim", a déclaré M.Tsarev intervenant lors d'une réunion du comité pour le soutien des habitants du sud-est de l'Ukraine tenue dans la capitale russe.

    Début juin, le président ukrainien Piotr Porochenko a ordonné de mettre en place des corridors humanitaires pour les civils souhaitant quitter les zones de combats entre forces de sécurité et brigades populaires dans le sud-est du pays.

    Situation explosive dans l'est de l'Ukraine >>

    Les autorités de Kiev mènent depuis le 15 avril dernier une opération spéciale d'envergure visant à réprimer la révolte qui a éclaté dans le sud-est de l'Ukraine suite au renversement du régime de Viktor Ianoukovitch le 22 février. Les forces armées ukrainiennes utilisent des blindés et des avions.

    Les événements ont pris une tournure particulièrement dramatique à Slaviansk (nord de la région de Donetsk), ainsi qu'à Lougansk, Kramatorsk et Marioupol.

    Selon M.Tsarev, certaines villes de la région sont actuellement en état de catastrophe humanitaire.

    Dossier:
    Situation concernant les réfugiés ukrainiens (2014) (67)

    Lire aussi:

    Deuxième corridor humanitaire à la Ghouta: les radicaux pilonnent une voiture de civils
    Ukraine: Poutine exige la fin de l'"opération punitive"
    Moscou: les extrémistes profitent de la trêve humanitaire pour avancer dans la Ghouta
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik