Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Gaza: une trêve de 12 heures

    International
    URL courte
    0 0 0

    Une trêve de 12 heures, la plus longue depuis le début des hostilités il y a 19 jours, a débuté samedi matin dans la bande de Gaza où l'armée israélienne mène une opération contre le Hamas palestinien, au pouvoir à Gaza.

    Une trêve de 12 heures, la plus longue depuis le début des hostilités il y a 19 jours, a débuté samedi matin dans la bande de Gaza où l'armée israélienne mène une opération contre le Hamas palestinien, au pouvoir à Gaza.

    La trêve humanitaire durera de 08h00 à 20h00 locales (de 05h00 à 17h00 UTC), mais l'armée israélienne a annoncé qu'elle continuerait de rechercher et de détruire les tunnels souterrains transfrontaliers construits et utilisés par le Hamas pour mener des attaques en Israël.

    Selon le porte-parole du Hamas Sami Abou Zukhri, le Hamas a accepté de faire une pause pour permettre aux habitants de Gaza de recevoir une aide et de gagner des régions plus sûres. 

    Les ministres des Affaires étrangères de nombreux pays médiateurs dont le secrétaire d'Etat américain John Kerry se retrouveront samedi à Paris en vue d'obtenir une trêve plus durable à Gaza. Selon les médias israéliens, le cabinet de sécurité de l'Etat hébreu a rejeté vendredi une proposition transmise par M.Kerry, d'une trêve de 7 jours.

    L'Etat hébreu mène depuis le 7 juillet l'opération Bordure protectrice dans la bande de Gaza en représailles à des tirs de roquettes par des islamistes du Hamas. Jeudi 17 juillet, l'armée a entamé la phase terrestre de l'opération. Selon les estimations palestiniennes, l'opération a fait plus de 860 morts à Gaza. 40 militaires israéliens ont également trouvé la mort dans les hostilités, d'après le site officiel de l'Armée de défense d'Israël.

    Lire aussi:

    Israël frappe un camp du Hamas
    Israël riposte et bombarde le Hamas dans la bande de Gaza
    Un char israélien détruit un poste d'observation palestinien dans la bande de Gaza
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik