Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Les sanctions contre la Russie frappent les intérêts de la France (Dialogue Franco-Russe)

    International
    URL courte
    Sanctions contre la Russie (826)
    0 4001

    Le Dialogue Franco-Russe exprime sa profonde désapprobation face aux nouvelles sanctions qui viennent d'être imposées à la Russie par l'Union Européenne, a annoncé vendredi un communiqué de l'Association.

    Le Dialogue Franco-Russe exprime sa profonde désapprobation face aux nouvelles sanctions qui viennent d'être imposées à la Russie par l'Union Européenne, a annoncé vendredi un communiqué de l'Association.

    "Ces nouvelles mesures, parfaitement injustes, frappent les intérêts économiques de la France. En rétrécissant le champ de la coopération bilatérale elles pénalisent l’économie et les entreprises françaises dont les investissements en Russie représentent près de 15 milliards d'euros. Nous considérons particulièrement regrettable la sanction infligée à Konstantin Malofeïev, homme d’affaires et membre du Dialogue Franco-Russe, alors même qu'il vient de signer avec la France un grand accord pour importer en Russie le concept du parc d'attraction du Puy du Fou, qui profitera à la région du Poitou Charente et au rayonnement international du savoir-faire français".

    Créée en 2004 par des personnalités françaises et russes et placée dès sa création sous le patronage personnel de Jacques Chirac et de Vladimir Poutine, l’Association Dialogue Franco-Russe a pour mission de contribuer à l’approfondissement des relations stratégiques et du partenariat privilégié entre la France et la Russie en encourageant un dialogue efficace tant au niveau officiel que dans les milieux d’affaires et au sein des sociétés civiles.

    Dossier:
    Sanctions contre la Russie (826)

    Lire aussi:

    Poutine: le dialogue au sujet des relations bilatérales se poursuit avec Macron
    L’Union européenne doit relancer le dialogue avec la Russie
    Poutine et Macron donnent une conférence de presse à Versailles
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik