Ecoutez Radio Sputnik
    International

    La Russie et la Turquie doivent évoquer la fermeture des détroits de la mer Noire aux USA (expert)

    International
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (182)
    0 25910

    "La Russie doit évoquer avec la Turquie la possibilité de fermer les détroits de Bosphore et des Dardanelles aux navires des pays non riverains de la mer Noire, conformément à la convention de Montreux sur les régimes des détroits, en raison des tensions créées par les USA dans cette région", estime le capitaine de vaisseau Mikhaïl Nenachev, président du Mouvement russe de soutien à la flotte.

    La Russie doit évoquer avec la Turquie la possibilité de fermer les détroits de Bosphore et des Dardanelles aux navires des pays non riverains de la mer Noire, conformément à la convention de Montreux sur les régimes des détroits, en raison des tensions créées par les USA dans cette région, estime le capitaine de vaisseau Mikhaïl Nenachev, président du  Mouvement russe de soutien à la flotte.

    "Il n'est pas exclu que les stratèges politiques et militaires américains étudient les pires scénarios par rapport à l'évolution de la situation en Ukraine, même celui qui impliquerait l'usage de la force. Les projets initiés par les Américains en Afrique et d'autres régions échouent et ils veulent détourner l'attention du monde sur la confrontation USA-Russie. Le problème est de savoir à quoi nous préparent les stratèges américains en habituant l'Europe à la présence de leurs navires dans notre zone d'intérêts directs. Ils prévoient peut-être aussi l'utilisation de leur marine contre la Russie", a déclaré à RIA Novosti Mikhaïl Nenachev en commentant la nouvelle entrée du Vella Gulf en mer Noire (La Marine américaine a annoncé jeudi l'entrée en mer Noire de son croiseur lance-missiles Vella Gulf pour "assurer la sécurité et la stabilité dans la région").

    D'après lui, la Russie doit entamer avec la Turquie des négociations actives sur le respect de la convention de Montreux, qui interdit aux navires militaires des Etats non riverains de se trouver en mer Noire pendant plus de 21 jours. Le tonnage total des navires de guerre d'un pays non riverain ne doit pas dépasser 30 000 tonnes mais plus tôt cette année, la convention a été enfreinte par la frégate américaine UUS Taylor, qui a dépassé la limite de la durée de séjour en mer Noire de 11 jours.

    "Compte tenu de la situation de conflit en Ukraine, il faut soulever avec la Turquie l'application de cette restriction dans le cadre de la convention de Montreux pour fermer les détroits aux Etats non riverains dans le contexte de crise et de l'exacerbation de la tension internationale", a souligné Mikhaïl Nenachev.

    Selon ce dernier, la visite constante des navires américains en mer Noire pourrait avoir encore une autre explication.

    "Les Américains ont besoin du va-et-vient de leurs navires pour occuper leurs forces armées. Ils ne veulent pas s'impliquer dans des conflits sérieux mais montrent à leurs alliés qu'ils ne les oublient pas. Etant donné les échecs de l'Amérique à travers le monde et la peur capitale de mesurer ses forces avec la Chine, les Américains pensent qu'ils peuvent entrer dans nos eaux avec une certaine impunité", a-t-il ajouté.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (182)
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Grands titres